• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 2
  • Tagged with
  • 2
  • 2
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Le recrutement des auxiliaires de l’armée romaine sous le Haut-Empire dans l’Occident romain / The auxilia recruitment in the Roman army under the Early Roman Empire in the Western provinces of the Empire

Gallet, Sébastien 13 February 2012 (has links)
Les unités auxiliaires sont une société militaire singulière. Notre travail concerne les deux principaux types d’unités auxiliaires - ailes et cohortes - sous le Haut-Empire, c’est-à-dire du début du règne de l’empereur Auguste en 27 avant notre ère jusqu’au début du règne de l’empereur Dioclétien en 284 de notre ère. Sont prises en considération les recrues des unités auxiliaires se trouvant dans les provinces occidentales de l’Empire. Il s’agit avant tout d’une étude statistique du recrutement individuel appuyé sur un corpus épigraphique qui recense l’ensemble des combattants ayant laissé une trace documentaire. Elle cherche à préciser la composition juridique et ethnique des troupes et son évolution en fonction du temps, des unités et du rang. Elle doit aussi permettre de caractériser l’évolution des modalités du recrutement des auxiliaires. Il s’agit surtout de percevoir dans quelle mesure ces troupes se romanisent, voire sont un élément fort de la diffusion de mœurs romaines auprès des populations indigènes et barbares de l’Empire. Ces unités apparaissent comme un lieu d’intense brassage juridique, ethnique et culturel. Elles ne sont pas les responsables, comme cela a été souvent écrit, d’un processus de barbarisation des armées romaines mais ont au contraire diffusé des droits juridiques et une culture commune. / The auxiliary units are a specific military society. Our work deals with the two main types of auxiliary units – alae and cohorts - under the Early Roman Empire, from the beginning of the reign of Emperor Augustus in BC 27 till the beginning of the reign of Emperor Diocletian in AD 284. The recruits of the auxiliary units situated in the western provinces of the Empire are considered. It is above all about a statistical study of the individual recruitment based on an epigraphic catalogue recording all the soldiers and cavalrymen who have left writing evidence. It aims at specifying the legal and ethnic composition of the troops and its evolution depending on time units, and ranks. It has also to make possible the characterization of the evolution of auxiliaries recruitment modes. Our objective is to understand in which extent these troops become Romans and are an important factor of the Roman customs spreading among the native and barbarian populations of the Empire. These units seem to be a place of great legal, ethnic and cultural intermixing. As it was often stated, they are not responsible for a process of barbarization of Roman armies but they have spread legal rights as well as common culture.
2

Étude et contextualisation des ateliers à figures rouges du "Lucanien récent" (2ème moitié du IVè siècle av. J.-C.) : le cas du Peintre du Primato / The Case of the Primato Painter in Late Lucanian vase production : new contestualisations

Attia, Alexandra 01 December 2018 (has links)
La céramique du « Lucanien récent » - désignant la céramique à figures rouges produite en Lucanie à partir des années 360-340 av. J.-C jusqu'à ce qu' A.D. Trendall appelle la «barbarisation» du style, vraisemblablement dans les dernières décennies du IVe siècle av. J .-C. -, n'a fait l'objet d'aucune étude approfondie depuis la classification stylistique proposée par le savant néo-zélandais en 1967. Les zones d'ombres persistantes quant à la localisation et l'articulation de ces ateliers de production, que la seule orientation stylistique ne permet pas d'éclairer, et le grand nombre de vases exhumés récemment en Basilicate et dans la région des Pouilles, nécessitaient la mise en œuvre d'une nouvelle étude. Ce travail de recherche, mené à partir du corpus stylistique initial attribué au Peintre du Primato, dresse un état des lieux et en propose une nouvelle lecture basée sur la pluridisciplinarité des approches, de l'archéologie contextuelle à l'archéologie de la production. Le matériel est envisagé dans ses aspects formel, iconographique, stylistique et technologique, et interprété à la lumière de nouveaux contextes comme réponse à la demande d'une clientèle indigène : de Basilicate. La prise en considération de réalités productives contemporaines, celle du Peintre de Naples 1959 et de ses collaborateurs autour desquels semble s'articuler la fin de la production lucanienne, et celle du Peintre de Lycurgue, peintre apulien avec lequel il a entretenu des liens privilégiés, contribuent à mettre en évidence la spécificité de son langage autant que les réseaux de contacts et d'influences accompagnant la création d'une culture d'atelier. / Since 1967 and New Zealander's A.D. Trendall 's stylistic classification of Late Lucanian vases -designating South-italian red-figure vases produced in Lucania around the second half of the 4th century B.C. until its so-called «barbarization» presumably occuring in the last decades of that same century -this field of research has not expanded. To overcome persistent shadows regarding the location and articulation of these workshops' production and in the face of numerous recent archeological finds in Basilicata and Puglia, this research offers a new awaited methodological study. Multidisciplinary, it encompasses the initial stylistic corpus, an updated inventory, and new approaches informed by contextual archeology and archeology of production. Focusing on late Lucanian vases attributed to the Primato Painter and his colleagues, considered in their formal, iconographic, stylistic, and technological aspects, the scope interprets the established new contexts while responding to a local demand, from italic people of ancient Lucania. The analysis of contemporary productions both Lucanian, with the Painter of Naples 1959 and his followers in an era of decline of Lucanian wares, and Apulian, with the Lycurgus painter from whom the Primato sourced his main inspiration, contributes to highlight the specificities of his “language”, as well as his networks of contacts and influences that accompanied the emerging of a workshop culture.

Page generated in 0.1411 seconds