• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • No language data
  • Tagged with
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • 1
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Analyse protéomique de l'inhibition de la télomérase par des ligands spécifiques des télomères

Mazzucchelli, Gabriel 27 May 2008 (has links)
Les télomères sont des structures nucléoprotéiques nécessaires à la protection des extrémités des chromosomes contre les dégradations ou fusions induites par les processus de réparation de lADN. Ils sont constitués de complexes protéiques associés à des répétitions en tandem dun motif 5-(TTAGGG)-3 sous forme double brin de plusieurs kilobases, et finalisés par une extrémité 3simple brin de la même séquence de quelques centaines de bases. On observe in vitro un raccourcissement des télomères à chaque division cellulaire, ce même fait est corrélé in vivo avec le vieillissement. Lorsque les télomères se raccourcissent et atteignent une taille critique, les cellules entrent en sénescence réplicative qui se définit par un arrêt de croissance définitif et viable des cellules. La télomérase est une ADN polymerase ARN-dépendante qui allonge le télomère en lui ajoutant des séquences répétitives TTAGGG. Elle comprend une composante ARN (hTR) qui sert de matrice et une composante catalytique à activité transcriptase inverse (hTERT). Lexpression seule dhTERT suffit à immortaliser différents types cellulaires. La télomérase est fortement exprimée dans la majorité des cellules tumorales alors que son activité est difficilement détectable dans la plupart des cellules somatiques. Ces observations font de la télomérase une cible dintérêt pour des nouvelles thérapies anticancéreuses. Une de ces nouvelles stratégies consiste en lutilisation de molécules capables de stabiliser les structures en G-quadruplexe de lADN. La stabilisation des G-quadruplexes télomériques rend les télomères inaccessibles pour la télomérase et inhibe son activité par la séquestration de son substrat. Lobjectif de cette thèse est dévaluer la réponse cellulaire induite par le traitement cellulaire de deux ligands des G-quadruplexes au niveau du protéome des cellules WI38 transfectées pour exprimer hTERT. Les deux ligands, TMPyP4 et la télomestatine, inhibent la télomérase mais ont une spécificité différente pour les diverses structures G-quadruplexes. En premier lieu, nous avons étudié leffet de la transfection dhTERT sur des cellules fibroblastiques humaines (WI38). Cette première étude a été conduite afin de caractériser ladaptation cellulaire résultante de limmortalisation des cellules WI38. Par la suite, celle-ci permettra de comparer ces résultats avec ceux obtenus lors de létude protéomique de leffet des ligands des G-quadruplexes. Nous avons montré que hTERT induit une augmentation de la capacité fonctionnelle du réticulum endoplasmique ainsi quune modulation des signaux cellulaire Ca2+-dépendant. Nous proposons que cette adaptation cellulaire est responsable dune résistance accrue vis-à-vis de différents stress environnementaux. Dautres protéines impliquées dans des mécanismes doncogenèse ont été identifiées et sont différentiellement exprimées entre les cellules parentales et les cellules transfectées. Lanalyse protéomique des traitements cellulaires indique que TMPyP4 induit une altération du protéome beaucoup plus prononcée que celle induite par la télomestatine. Ceci est probablement dû au manque de spécificité de TMPyP4 pour les G-quadruplexes télomériques. TMPyP4 induit, entre autres, une sous-expression massive des hnRNPs, une modulation de la voie protéasomale, une diminution probable de la traduction et une surexpression de plusieurs chaperonnes moléculaires. La télomestatine induit notamment une surexpression de la protéine BCL2A1 qui est impliquée dans les processus de résistance aux agents anticancéreux et une probable augmentation de la traduction. Les deux ligands ont des effets communs sur la variation dexpression des chaperons CCT (sou-expression), de lHSP90 alpha (surexpression) et de lhnRNP D (sous-expression). LHSP90 est également surexprimée dans les cellules hTERT-WI38 par rapport aux cellules parentales. Cette protéine fait actuellement lobjet de nombreuses recherches visant à inhiber son activité du fait de son implication en oncogenèse ainsi que dans la modulation de lactivité de la télomérase. Enfin, nous avons montré lintérêt de ce type détude protéomique dans lévaluation dagents à vocation thérapeutique préalablement aux études cliniques.

Page generated in 0.0291 seconds