Return to search

Brûlée vive, le voile de la peur et Insoumise: l'émancipation des femmes opprimées provenant des pays en voie de développement

Cette thèse de maîtrise porte sur l’oppression des femmes provenant des pays en voie de développement et a comme but d’éveiller la conscience des gens à ce sujet. Une explication détaillée de la philosophie féministe existentialiste de Simone de Beauvoir sera donnée en se référant aux œuvres Pyrrhus et Cinéas, Pour une morale de l’ambiguïté, et Le deuxième sexe. Suite à cette explication, les témoignages de trois femmes provenant de différents pays seront analysés. Dans le premier, il s’agit de l’œuvre de Souad, Brûlée vive, de la Cisjordanie. Le deuxième est intitulé Le voile de la peur, signé Samia Shariff, de l’Algérie. Enfin, la troisième œuvre est celle d’Ayaan Hirsi Ali, d’origine somalienne. Chaque témoignage se concentre sur des difficultés précises : l’analphabétisme et les crimes d’honneur ; le mariage forcé et les difficultés de l’immigration ; la religion musulmane oppressive et le danger de s’y opposer. De plus, nous allons brièvement faire référence à deux autres œuvres qui évoquent les mêmes difficultés, dont les origines sont de l’Arabie Saoudite et du Maroc : Défigurée de Rania Al-Baz et Mariée de force de Leila. L’analyse des témoignages féminins sera faite afin de démontrer la possibilité d’émancipation pour les femmes des pays en voie de développement et la pertinence de la philosophie de Simone de Beauvoir.

Identiferoai:union.ndltd.org:MANITOBA/oai:mspace.lib.umanitoba.ca:1993/30340
Date02 April 2015
CreatorsHague, Janelle
ContributorsRenee, Louise (French, Italian, Spanish), MacDonell, Alan (French, Italian, Spanish) Thibodeau, Patricia (Université Saint-Boniface)
Source SetsUniversity of Manitoba Canada
Detected LanguageFrench

Page generated in 0.0022 seconds