Return to search

Coopération et appartenances organisationnelles dans l'action publique : l’exemple des dispositifs de la politique de la ville / Co-operation and organizational membership in the public action : the example of the devices of the policy of the city

Le mémoire de thèse propose, en s’appuyant sur la sociologie des organisations, de revisiter les évolutions de l’action publique. Dans ce cadre, l’identification des organisations en réseau inter organisationnelles comme modèle émergeant pose la problématique de la coopération des acteurs. En effet, ce type de système est amené à faire travailler ensemble,sans hiérarchisation des rapports, des représentants de milieux diversifiés issus des secteurs privés et publics (Conseil départemental, hôpital, Education Nationale,Association, service des forces de l’ordre…). Dans cette perspective, les travaux analysent les effets produits par cette hétérogénéité sur les prises de décision, sur les façons de concevoir l’activité et sur les jeux d’acteurs qui en découlent. Sur un plan macrosociologique, il est proposé une critique du modèle décentralisé en revenant sur ses ambitions initiales et en montrant que cette façon de concevoir l’action publique a in fine créé autant de problèmes qu’elle en a résolu. C’est dans la continuité de ce travail que les trois axes de recherche et d’enseignement viennent poursuivre l’analyse de l’action publique. / The report of thesis proposes, while being based on the sociology of the organizations, to revisit the evolutions of the public action. Within this framework, the identification of the network organizations interorganizational as emerging model poses the problems of the co-operation of the actors. Indeed, this kind of system is brought to make work together, without hierarchisation of there ports, the representatives of diversified mediums resulting from the private sectors and public (the departmental Council, hospital, State education, Association, service of the police…). From this point of view, work analyzes the effects produced by this heterogeneity on decision makings, the ways of conceiving the activity and on the sets of actors who result from this. On a plan macrosociologic, he is proposed a critic of the model decentralized while reconsidering his initial ambitions and by showing that this way of conceiving the publicaction in fine created as many problems as it solved some. It is in the continuity of this work that the three teaching and research orientations come to continue the analysis of the public action.

Identiferoai:union.ndltd.org:theses.fr/2015SACLE019
Date30 September 2015
CreatorsJoly, Pierre
ContributorsUniversité Paris-Saclay (ComUE), Bachet, Daniel
Source SetsDépôt national des thèses électroniques françaises
LanguageFrench
Detected LanguageEnglish
TypeElectronic Thesis or Dissertation, Text, StillImage

Page generated in 0.0025 seconds