Return to search

L’influence des trajectoires professionnelles des Québécois d’origine maghrébine sur leur capabilité à planifier leur retraite

Les cohortes d’immigrants maghrébins arrivés au Québec entre les décennies 1970 et 1990 arrivent progressivement à l’âge de la retraite. Pour la plupart issus de la catégorie de l’immigration économique, mais aussi venus comme étudiants, réfugiés, ou via le regroupement familial pour une proportion moindre d’entre eux, leurs motivations à quitter le Maghreb dépassaient les seules raisons économiques. Leur objectif était plus globalement d’améliorer leurs conditions de vie ainsi que celles de leurs enfants. Ces Maghrébins ont choisi le plus souvent Montréal comme lieu de vie, ville devenant le lieu d’un parcours migratoire truffé d’embuches, de défis mais aussi de réussites et de résilience.
Les Maghrébins de Montréal ont suivi un parcours professionnel long et souvent difficile, à des degrés variables selon chacun. Leur insertion professionnelle sur le marché du travail québécois les a souvent menés vers la voie de la déqualification alors qu'ils ont été sélectionnés principalement en fonction de leurs diplômes et de leur expérience professionnelle, dans le cas des immigrants économiques. Les obstacles à leur insertion professionnelle sont nombreux, comme la non reconnaissance de leurs diplômes, la méconnaissance de l’anglais, les barrières à l’entrée des ordres professionnels, ou encore l’absence de réseaux professionnels à leur arrivée.
Cette population immigrante arrive, donc, progressivement à la retraite, période qu’il est de plus en plus nécessaire de planifier comme l’encourage l’État québécois. La planification de la retraite représente un effort fait dans le but d’éviter que des problèmes majeurs ne se développent dans le futur. Cette planification est affectée par les carrières discontinues et par la lutte contre les problèmes d’adaptation, des éléments auxquels font justement face de nombreux immigrants originaires du Maghreb.
Cette étude vise à mettre en évidence l’influence des trajectoires professionnelles des immigrants maghrébins de Montréal sur leur capabilité à planifier leur retraite. La capabilité est, selon Amartya Sen, la liberté réelle dont jouit un individu pour effectuer tel ou tel fonctionnement, ici la planification de leur retraite. En plus de l’approche par les capabilités de Sen, cette recherche se fonde également sur la théorie des parcours de vie, qui propose une analyse du développement individuel en fonction de l’intentionnalité des individus ainsi que des contextes sociaux, culturels et historiques dans lesquels ils évoluent.
L’enquête de terrain a été réalisée durant l’année 2016, au cours de laquelle 22 récits de vie ainsi que deux groupes de discussion ont été réalisés auprès de femmes et d’hommes originaires du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie âgés de plus de 50 ans et vivant au Québec depuis plus de 20 ans. De ces heures de discussion en face à face avec des personnes aux divers profils découlent plusieurs résultats. Il ressort que les trajectoires professionnelles des Maghrébins établis à Montréal influencent effectivement leur capabilité à planifier leur retraite, et ce à plusieurs niveaux. Les facteurs professionnels qui viennent influencer cette capabilité sont le salaire, la continuité de la carrière professionnelle, le niveau de connaissances financières, le type d’emploi, le domaine professionnel ainsi que la sécurité de l’emploi. D’autres facteurs non professionnels viennent peser dans la balance au niveau de la planification de la retraite, à savoir les stratégies familiales, les rôles sociaux de genre, le sentiment d’appartenance au Québec et au Canada, le genre, l’âge, la catégorie d’immigration, la culture d’origine ainsi que le degré d’acculturation, la représentation de la retraite et la philosophie de vie. / Abstract : Maghrebian immigrants who arrived in Quebec between 1970 and 1990 are gradually entering
their retirement age. Most of them were motivated for economic reasons, but also came as
students, refugees, or through family members in a lesser proportion. However, reasons for
leaving the Maghreb were not strictly limited to economic considerations. Overall, their objective
was to improve their living conditions as well as their children‘s. Most of the Maghrebians chose
Montreal as their living place, where their migratory journey was full of pitfalls, challenges but
also marked by success and resilience.
Such as mentioned by each of them, the professional careers of Maghrebians living in Montreal
were often long and difficult to varying degrees. In the case of economic immigrants, their
insertion on the Quebec employment market has often led them toward professional deskilling,
while they were primarily selected according to their qualifications and professional experience.
Obstacles to their professional insertion are numerous, such as the non-recognition of their
diplomas, insufficient knowledge of English, barriers to their recognition by a professional order,
and the lack of professional network upon their arrival.
This immigrant population is gradually entering its retirement age. Becoming more and more
necessary, retirement planning is strongly encouraged by the Quebec government in an effort to
avoid major problems in the future. This planning is affected by discontinuous careers and
problems of integration in the host country, situations with which Maghrebians must deal with in
their everyday life.
This study aims at highlighting the influence of career paths of Maghrebian immigrants living in
Montreal on their capability to plan their retirement. According to Amartya Sen, capability is the
actual freedom enjoyed by an individual to achieve something, which is retirement planning in
the current research. In addition to Sen‘s capability approach, this doctoral research is based on
the life-course theory, which provides an analysis of individual development according to the
intentionality of individuals and the social, cultural and historical contexts in which they evolve.
viii
The field survey was conducted in the course of 2016, during which 22 life stories and two focus
groups were made with Moroccans, Algerians and Tunisians women and men aged 50 years and
older who have been living in Quebec for over 20 years. Several outcomes stem from these faceto-
face discussions with these persons men from varied backgrounds. It appears clearly that the
career paths of Maghrebians living in Montreal actually affect their capability to plan their
retirement at several levels. Professional factors that influence this capability are: the salary,
career continuity, financial knowledge, the type of job, the professional field, and job security.
Non-professional factors must also be considered when it comes to retirement planning, namely
family strategies, societal gender roles, the sense of belonging to Quebec and Canada, gender,
age, category of immigration, culture of origin as well as the degree of acculturation,
representation of retirement and philosophy of life.

Identiferoai:union.ndltd.org:usherbrooke.ca/oai:savoirs.usherbrooke.ca:11143/11613
Date January 2017
CreatorsTannouche Bennani, Selma
ContributorsCouturier, Yves, Lenoir, Annick
PublisherUniversité de Sherbrooke
Source SetsUniversité de Sherbrooke
LanguageFrench
Detected LanguageFrench
TypeThèse
Rights© Selma Tannouche Bennani

Page generated in 0.2662 seconds