• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 401
  • 34
  • 24
  • 12
  • 12
  • 5
  • 5
  • 4
  • 2
  • 1
  • Tagged with
  • 685
  • 119
  • 101
  • 99
  • 76
  • 63
  • 63
  • 60
  • 60
  • 57
  • 54
  • 51
  • 50
  • 48
  • 46
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Brûlée vive, le voile de la peur et Insoumise: l'émancipation des femmes opprimées provenant des pays en voie de développement

Hague, Janelle 02 April 2015 (has links)
Cette thèse de maîtrise porte sur l’oppression des femmes provenant des pays en voie de développement et a comme but d’éveiller la conscience des gens à ce sujet. Une explication détaillée de la philosophie féministe existentialiste de Simone de Beauvoir sera donnée en se référant aux œuvres Pyrrhus et Cinéas, Pour une morale de l’ambiguïté, et Le deuxième sexe. Suite à cette explication, les témoignages de trois femmes provenant de différents pays seront analysés. Dans le premier, il s’agit de l’œuvre de Souad, Brûlée vive, de la Cisjordanie. Le deuxième est intitulé Le voile de la peur, signé Samia Shariff, de l’Algérie. Enfin, la troisième œuvre est celle d’Ayaan Hirsi Ali, d’origine somalienne. Chaque témoignage se concentre sur des difficultés précises : l’analphabétisme et les crimes d’honneur ; le mariage forcé et les difficultés de l’immigration ; la religion musulmane oppressive et le danger de s’y opposer. De plus, nous allons brièvement faire référence à deux autres œuvres qui évoquent les mêmes difficultés, dont les origines sont de l’Arabie Saoudite et du Maroc : Défigurée de Rania Al-Baz et Mariée de force de Leila. L’analyse des témoignages féminins sera faite afin de démontrer la possibilité d’émancipation pour les femmes des pays en voie de développement et la pertinence de la philosophie de Simone de Beauvoir.
2

Essais d'un procédé bio-chimique d'appréciation du lait des nourrices.

Rochette, J. January 1909 (has links)
Th.--Méd.--Montpellier, 1909-1910. / Montpellier, 1909-1910, n ° 13.
3

Enquête auprès des médecins généralistes de Loire-Atlantique et de Vendée sur leur pratique dans le dépistage et le diagnostic du diabète gestationnel

Maillet-Fiolleau, Stéphanie Senand, Rémy January 2005 (has links) (PDF)
Thèse d'exercice : Médecine. Médecine générale : Université de Nantes : 2005. / Bibliogr. f. 42-46 [38 réf.].
4

A statistical study of leadership among college women

Dunkerley, Mary Dorothea, January 1900 (has links)
Issued also as thesis, Catholic University of America. / Bibliography: p. 61-62.
5

Influence de la teneur en beurre du lait de femme sur la santé du nourrisson.

Berthollet, Hippolyte. January 1906 (has links)
Th.--Méd.--Paris, 1905-1906. / Paris, 1905-1906, tome 3, n ° 398.
6

La Sexualité de la femme enceinte et du post-partum : à propos de 100 cas.

Lombard, Michel, January 1900 (has links)
Th.--Méd.--Paris 13--Bobigny, 1977. N°: 52.
7

Arab woman : different culture, different feminism

Zairi, Olfa January 2003 (has links)
Mémoire numérisé par la Direction des bibliothèques de l'Université de Montréal.
8

Salariat féminin au Gabon : modernité et réinvention des traditions / Labor women in Gabon : modernity and reinvention of traditions

Mayila Gawandji Oloundigolo, Inna Gabrielle 28 June 2012 (has links)
Avant l’arrivée des colons, la division sexuelle du travail dans la communauté traditionnelle gabonaise est basée sur le partage spécifique des tâches : il y a des tâches réservées aux femmes et des tâches réservées aux hommes. Les tâches domestiques sont assignées prioritairement à la femme. Les relations dans la communauté sont fondées sur le lien social renforcé par les normes traditionnelles. L’activité individuelle apparaît vraisemblablement comme faisant partie intégrante de l’activité des membres de l’ensemble de la communauté. C’est ce qui fait la cohésion sociale. Cependant, des transformations s’introduisent dans la société gabonaise avec l’arrivée du salariat. De nouveaux modes de production et de nouvelles configurations du travail s’imposent et mettent en évidence des changements dans les relations de production, dans la division sexuelle du travail, notamment dans les rapports sociaux de sexe. Il importe pour nous d’analyser, à partir de la vieille problématique de la division sexuelle du travail et le discours de socialisation qui présente la femme comme le pilier de la famille par le biais de son rôle de nourricière et d’épouse, et qui présente l’homme comme le chef de famille et le premier pourvoyeur de ressources du ménage, si l’intégration des femmes au salariat serait de nature à modifier ces rapports, qui sous-tendent l’ordre social. Nous appellerons ce processus la "patriarcalisation" que nous allons analyser dans les deux parties de notre travail. En effet, à la production agricole et artisanale qui ravitaillaient le foyer en produits de première nécessité, succède l’économie capitaliste où tout s’achète et s’échange contre de l’argent. La contribution financière de la femme gabonaise par le biais du salaire ne participerait-elle pas au renversement des rapports sociaux de sexe dans le ménage ? / Before the capitalist economy’s arrival, the gender-divided repartition of labour in the traditional Gabonese community is built around tasks that are specifically devolved to one or the other sex: there are tasks that are meant to be done by women and others to be done by men. The housework is primarily assigned to women. Relationships within the community are based on a social fabric strengthened by traditional norms. Individual activity appears to be in all probability an integral partof the activity of all community members. That is what holds the social fabric together. Yet Gabonese society is transformed by the advent of the wage system. New modes of production and new labour configuration are gaining over old ones and highlighting changes in production relations, in the gender-segmented repartition of work, notably in the social relations between the sexes. It is important that we analyze, starting with the previous state of the repartition of labour by genderand the view on socialization that makes women the mainstays of the family through her roles as feeder and wife and makes men heads of the family and the main providers for the household, whether women’s integration in the wage system might bring about changes in these relations which underlie social order. We will call this process “patriarcalisation” and we will analyze it in the two parts of our work. In fact, to the home-grown and home-crafted production that used to provide first necessity products succeeds capitalist economy where everything can be bought and sold for money. Could the financial contribution of the Gabonese woman through her wages be instrumental in the reversal of social roles among the sexes in the household?
9

La perception des militantes aînées au sujet de la place et du rôle des femmes dans la société

Jolicoeur, Fanny January 2008 (has links) (PDF)
Inspiré d'une recherche portant sur l'engagement social des femmes aînées menée par Michèle Charpentier en collaboration avec Anne Quéniart et Nancy Guberman (2004-2007), et à laquelle nous avons contribué à titre d'assistante de recherche, ce mémoire étudie plus particulièrement la perception de ces militantes à propos de la place et du rôle des femmes dans la société. Nous avons favorisé une méthodologie qualitative inspirée de la théorisation ancrée. Ainsi, parmi les 20 militantes interrogées dans la recherche initiale au moyen d'entrevues individuelles semi-structurées, nous en avons retenu neuf pour développer ce sujet encore peu documenté. Elles sont âgées entre 65 et 77 ans et sont respectivement engagées dans le mouvement des femmes, dans la défense des droits sociaux ainsi que dans le mouvement des aînés (trois militantes dans chacune des catégories), dont les statuts socio-économiques et les niveaux de scolarité sont variés et parmi lesquelles certaines vivent en couple alors que d'autres sont veuves ou célibataires. Ce mémoire dont le cadre d'analyse est féministe présente un portrait général des Québécoises de 65 ans et plus et évoque l'évolution des femmes quant à l'espace qu'elles occupent dans notre société. Cette progression est illustrée par les grands courants que le féminisme a connu depuis le début du 20ième siècle. Témoins et actrices de cette histoire, les femmes avec qui nous nous sommes entretenue nous ont fait part de leurs préoccupations et de leurs souhaits au sujet de la place des femmes et ce, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde. C'est à travers les thèmes de l'éducation, du travail, de la famille, du pouvoir et de l'avancement en âge que nous avons recueilli l'essentiel de leurs réflexions qui se sont avérées riches, diversifiées et parfois fort étonnantes. En effet, ces femmes pour qui le rôle de mère et de grand-mère est fondamental, ont pour la plupart soin de leurs proches de manière régulière ou quotidienne. Elles ont été des pionnières dans plusieurs domaines et sont encore aujourd'hui avant-gardistes et audacieuses tant dans leur parcours de vie que dans celui de leur engagement social. Par leurs réflexions et par les actions qu'elles mènent chacune à leur manière, nous avons pu constater qu'elles sont en plusieurs points semblables à leurs cadettes, surtout les plus jeunes, avec qui elles ont beaucoup en commun. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Femmes, Féminisme, Aînées, Militantisme, Engagement social.
10

Les femmes s'emparent de leur pouvoir et de leur développement : comment définir l'empowerment dans le contexte uruguayen?

Paré, Maryse January 2009 (has links) (PDF)
La recherche avait comme but de trouver les définitions et les perceptions sur l'empowerment de la part des acteurs du développement soit les intervenants et les participants. Le thème s'est concentré sur les femmes puisqu'elles font face à plusieurs inégalités. Dans tous les pays, la situation de la femme n'est pas égale au niveau de l'homme. L'empowerment est un processus selon lequel les personnes s'approprient un pouvoir. Il fait partie des stratégies participatives du développement. Beaucoup de projets portent sur l'amélioration de la situation de la femme par ce processus. Il est donc important de connaître les définitions et les perceptions des personnes afin de comprendre comment et pourquoi l'empowerment est pratiqué d'une telle façon. Il a été étudié sous différents concepts: le développement, la participation, la communication et le pouvoir. De plus, les femmes nous ont fait part de leur situation afin d'avoir une meilleure compréhension de leur réalité. La recherche s'est effectuée en Uruguay sur un calendrier de trois mois (janvier à avril 2008) avec trois organismes différents et trois groupes de travail de femmes. Deux hypothèses ont guidé la recherche, la première est qu'il y aurait des différences entre les définitions des femmes et des intervenants. Puis la deuxième est que l'empowerment sera implanté des suites des constats émis par les intervenants sur une problématique au lieu de partir des besoins de la population. La collecte des données s'est faite selon trois méthodes soit l'entretien, l'observation directe et la description ethnographique. De cette façon, plusieurs types de données étaient recueillis et ont servi à une analyse plus complète. Les principaux résultats découlant de l'analyse ont été que les femmes et les intervenants ont défini l'empowerment comme le changement profond d'une personne, d'une communauté ou d'une société par la participation des personnes. De plus, le pouvoir décisionnel a été le plus important pour les femmes. Pour elles, il est essentiel de pouvoir décider de leur vie. La communication d'égal à égal prônée par les organismes constitue une base pour le déploiement de projets de développement. Les moyens de recruter les femmes se sont avérés efficaces. L'importance de la participation assure en grande partie la réussite d'un projet pour l'empowerment puisqu'elles peuvent s'approprier ce qui leur est enseigné. Les organismes ont les bons outils pour mettre en place des projets pour l'empowerment des femmes. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Empowerment, Développement, Femmes, Participation, Pouvoir, Communication, Uruguay.

Page generated in 0.0523 seconds