• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 203
  • 46
  • 11
  • 1
  • 1
  • 1
  • Tagged with
  • 269
  • 140
  • 64
  • 62
  • 57
  • 52
  • 26
  • 26
  • 23
  • 22
  • 22
  • 20
  • 18
  • 17
  • 17
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
61

Evaluation de la prise en charge ambulatoire de l'asthme des consultants aux urgences pédiatriques de Bicêtre

Radulescot Herbaut, Andreea. Nouyrigat, Valérie. January 2006 (has links) (PDF)
Thèse d'exercice : Médecine. Médecine générale : Paris 12 : 2006. / Titre provenant de l'écran-titre. Bibliogr. f. 74-78.
62

Place de l'allergie alimentaire dans l'asthme du nourrisson

Tibi Nakache, Valérie. Just, Jocelyne. January 2006 (has links) (PDF)
Thèse d'exercice : Médecine. Médecine générale : Paris 12 : 2006. / Titre provenant de l'écran-titre. Bibliogr. f. 36-38.
63

Pollution atmosphérique par l'ozone et asthme de l'enfant résultats de l'étude Airpole (asthme infantile et retentissement de la pollution de l'environnement) /

Godard, Sophie. Zmirou-Navier, Denis. January 2004 (has links) (PDF)
Reproduction de : Thèse d'exercice : Médecine : Nancy 1 : 2004. / Titre provenant de l'écran-titre.
64

Rôle du récepteur 1 de la sphingosine-1-phosphate dans les dysfonctions épithéliales observées dans un modèle d'asthme

Taillefer, Michel 19 April 2018 (has links)
L’asthme est en progression et 5 à 10 % des asthmatiques sont réfractaires aux traitements. L’administration d’agonistes spécifiques du récepteur 1 de la sphingosine-1-phosphate (S1PR1) dans le poumon inhibe l’inflammation pulmonaire allergique dans un modèle murin d’asthme. Cependant, les mécanismes et les cellules cibles sont inconnus. Puisque les altérations des cellules épithéliales (CE) bronchiques contribuent à la pathogenèse de l’asthme, l’activation de S1PR1 a été évaluée dans l’atténuation des dysfonctions que présentent les CE bronchiques d’un modèle d’asthme de rats et humaines. La surexpression de S1PR1 par les CE bronchiques de rats asthmatiques et humaines semble bénéfique dans la réduction des dysfonctions épithéliales puisque l’activation spécifique par CYM-5442 augmente l’étanchéité paracellulaire et réduit la libération d’une chimiokine, CCL2 (MCP-1), dans un contexte inflammatoire. Donc, il semble que la protéine S1PR1 soit impliquée dans le maintien de l’homéostasie pulmonaire. Cette voie métabolique pourrait être approfondie afin de contrôler l’asthme réfractaire. / Asthma is in progression and 5 to 10 % of asthmatics are refractory to current interventions. In the lung, activation of sphingosine-1-phosphate receptor 1 (S1PR1) by specific agonists inhibits allergic airway inflammation in a murine model of asthma. However, cellular mechanisms and targeted cells are unknown. Since dysfunctions of bronchial epithelial cells (BEC) are central in asthma pathogenesis, activation of S1PR1 was evaluated in the reversal of BEC dysfunctions in a model of asthma and in human cells. Upregulation of S1PR1 in BEC of rats with experimental asthma and in human cells reversed epithelial cell dysfunctions. Indeed activation of S1PR1 by the specific agonist CYM-5442 decreases paracellular permeability and reduces the release of chemokine, under proinflammatory conditions. Therefore, S1PR1 seems to be involved in maintaining pulmonary homeostasis. This metabolic pathway could be of interest for controlling refractory asthma.
65

Facteurs associés à la non-adhésion au traitement préventif de l'asthme chez les enfants suivis dans une structure de soins ou fréquentant un établissement scolaire de Casablanca

Ménard, Sandra 24 April 2018 (has links)
L’adhésion à la médication préventive est sous-optimale pour plusieurs enfants asthmatiques bien que cette médication soit associée dans certaines études au contrôle de la maladie et de ses symptômes à long terme. Les objectifs de cette étude sont : 1) d’évaluer l’ampleur de la non-adhésion au traitement préventif de l’asthme chez des enfants asthmatiques de la région Casablanca-Settat (Maroc) et 2) d’identifier les facteurs associés. Cette étude a été menée auprès d’adultes impliqués dans les soins de santé d’un enfant asthmatique membre de leur famille et âgé de 2 à 12 ans. L’adhésion de l’enfant a été rapportée par le membre de la famille à l’aide du Medication Adherence Scale Rating for Asthma (MARS-A). Le score du MARS-A a été dichotomisé afin d’identifier les enfants ayant une faible adhésion (< 45/50). Les facteurs potentiellement associés à une faible adhésion (caractéristiques individuelles, croyances et comportements, scolarité et connaissances sur l’asthme et son traitement, caractéristiques du traitement et des services de santé, environnement économique et social) ont également été mesurés par questionnaire et leur association avec l’adhésion a été évaluée à l’aide de régressions log-binomiales univariées et multivariées. Au total, 103 membres de la famille ont répondu au questionnaire concernant l’enfant auquel ils prodiguaient des soins. Parmi ces enfants, 49 (48%) avaient une faible adhésion (< 45). Parmi les nombreuses variables incluses dans cette étude, seules de faibles connaissances sur l’asthme (RP=2,93; IC 95%: 1,14-7,52) étaient associées à la non-adhésion. En conclusion, le niveau de connaissances des membres de la famille d’enfants asthmatiques semble être un facteur important pour l’adhésion au traitement préventif dans cette population. Ces résultats pourront être utilisés afin d’orienter le développement d’interventions visant à favoriser l’adhésion. / Adherence to controller treatment is suboptimal for a high proportion of asthmatic children despite the fact that adherence to this treatment contributes to effective long-term control of the disease and its symptoms in some studies. This study aimed to assess the extent of nonadherence to the controller treatment of asthma among asthmatic children of the Casablanca-Settat region (Morocco) and to identify associated factors. This study was conducted among caregivers who were family members of asthmatic children aged 2 to 12 years old. We assessed self-reported adherence using the Medication Adherence Scale Rating for Asthma (MARS-A). Low adherence was defined as having a MARS-A score < 45/50. Factors potentially associated with low adherence were also measured by questionnaire (personal characteristics, beliefs and behaviors, schooling and knowledge about asthma and its treatment, characteristics of the treatment and of healthcare services, economic and social environment) and were identified using univariate and multivariate log-binomial regressions. In total, 103 caregivers answered the questionnaire about the child they were caring for. Among these children, 49 (48 %) reported a low adherence level to the controller treatment (< 45). Among all the variables included in the multivariate analysis, only a low level of knowledge about asthma (PR=2.93; 95 % CI: 1.14-7.52) was associated with nonadherence. In conclusion, the level of knowledge of the caregivers appears to be an important factor of adherence to the controller treatment in this population. These results could be used to guide the design of interventions aiming to encourage adherence.
66

Influence de la polypose nasale et de l'âge sur le phénotyque de l'asthme

Ducharme, Marie-Ève. 17 April 2018 (has links)
Le mémoire suivant présente deux projets de recherche dans deux domaines spécifiques sans lien entre les deux. Le premier projet portait sur la comparaison entre la muqueuse nasale et le polype chez un même sujet en relation avec la présence ou la sévérité de l'asthme. Nous avons observé que la muqueuse nasale semble plus différenciée que le polype chez des sujets présentant une polypose nasale, qu'ils soient asthmatiques ou non. De plus, le processus de remodelage serait également plus important dans le polype nasal comparé à la muqueuse nasale. Le deuxième projet consistait à comparer la fonction respiratoire et la présence de cellules inflammatoires dans l'expectoration induite chez les sujets asthmatiques jeunes et âgés. Chez le sujet âgé, nous avons démontré un phénotype asthmatique différent comparé au sujet jeune. Ce phénotype est caractérisé par une obstruction bronchique sévère et une importante neutrophilic Notre étude nous indique que l'approche et le traitement devraient être différents dans les personnes âgées comparées à l'asthmatique plus jeune.
67

L'expectoration induite dans le diagnostic d'asthme professionnel

Girard, Frédéric January 2004 (has links)
Mémoire numérisé par la Direction des bibliothèques de l'Université de Montréal.
68

Évaluation multidimensionnelle des séquelles dues à l'asthme professionnel

Yacoub, Mona-Rita January 2006 (has links)
Mémoire numérisé par la Direction des bibliothèques de l'Université de Montréal.
69

L'IL-16 diminue la production des IgE par les lymphocytes B

Trudelle, Annick January 2003 (has links)
Mémoire numérisé par la Direction des bibliothèques de l'Université de Montréal.
70

Régulation des réponses Th2, induite en début de vie, dans un modèle murin d’inflammation pulmonaire.

Dubois, Aurore 12 January 2011 (has links)
Bien que la plupart des études se focalisent sur les lymphocytes T CD4+ régulateurs, il a été observé que les lymphocytes T CD8+ régulateurs peuvent jouer un rôle important dans l’induction et le maintien de la tolérance immunitaire. Le transfert adoptif chez la souris et l’induction chez l’homme de lymphocytes T CD8+ régulateurs peuvent inhiber le rejet d’allogreffes et le développement de pathologies autoimmunes. Ces observations suggèrent que l’induction de ces populations peut avoir un potentiel thérapeutique. Des études supplémentaires sont encore nécessaires pour définir les conditions optimales de leur induction. Tant les nouveaux nés humains que murins ont une plus forte capacité que l’adulte à développer des lymphocytes T CD4+ régulateurs induits par une reconnaissance antigénique. La période néonatale serait donc particulièrement appropriée à l’induction de circuits régulateurs. Dans le cadre de ce travail, nous avons étudié le rôle des lymphocytes T CD8+, induits à la naissance, dans le contrôle de la réponse des lymphocytes T CD4+ de type Th2. Des souris BALB/c sont immunisées à la naissance à l’aide de cellules spléniques semi-allogéniques hybrides F1 (AJAX x BALB/c). Ces cellules persistent dans l’animal, au sein des organes lymphoïdes et stimulent ainsi de manière chronique les lymphocytes T CD4+ et T CD8+ du receveur et induisent une réponse de type Th2. Suite à l’injection des cellules spléniques semi-allogéniques au nouveau né de souris, nous avons observé l’expansion d’une population de lymphocytes T CD8+CD25+, dont le phénotype se caractérise par l’expression de Foxp3 et la production conjointe d’IFN- et l’IL-10. Nous avons pu observer que ces cellules sont capables d’inhiber la production de cytokines Th2 produites par les lymphocytes T CD4+ allospécifiques activés. Par contre, ces cellules régulatrices aggravent des réponses Th2 non apparentées. En effet, suite à une sensibilisation à l’ovalbumine, à l’âge adulte, ces souris développent de plus fortes réponses asthmatiques. D’autre part, les nouveaux nés de souris BALB/c ont été immunisés à la naissance à l’aide de cellules dendritiques semi-allogéniques hybrides F1 (AJAX x BALB/c) qui activent de manière aigüe leurs lymphocytes T. Ces souris présentent une forte réponse Th1 et Tc1/Tc2 spécifique de l’alloantigène et sont protégées contre le développement d’un asthme induit. Il a aussi été montré dans ce travail que suite à l’immunisation néonatale à l’aide de cellules dendritiques semi-allogéniques, le nombre de lymphocytes T CD8+CD44high, CD8+CD62Lhigh et CD8+CD25+ producteurs d’IFN- augmente significativement. L’IFN- produit par ces cellules contrôle l’hyperproduction des IgE spécifiques de l’allergène et la synthèse d’ARNm de l’IL-4 et de l’IL-13 induite dans les poumons des souris allergiques. Des études supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre comment des lymphocytes T CD8+ régulateurs induits lors de stimulations antigéniques aigües ou chroniques en début de vie peuvent être capables de contrôler l’apparition de pathologies allergiques. De plus, le développement de vaccins capables de cibler les lymphocytes T CD8+ chez le jeune enfant pourrait contribuer à la recherche de nouveaux traitements des allergies et de l’asthme.

Page generated in 0.0818 seconds