• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 44683
  • 13622
  • 5964
  • 4594
  • 2984
  • 2573
  • 2315
  • 2204
  • 1321
  • 1235
  • 1079
  • 926
  • 755
  • 407
  • 398
  • Tagged with
  • 101732
  • 14566
  • 8507
  • 8142
  • 7454
  • 7387
  • 6396
  • 6267
  • 5945
  • 5753
  • 5744
  • 5733
  • 5706
  • 5649
  • 5600
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
91

A case study of Dupont of Canada Limited 1946-67

Heitner, Philip January 1969 (has links)
Canadian Industries Limited, prior to 195*** hadas major shareholders Imperial Chemical Industries Limitedof the United Kingdom and E. I. du Pont de Nemours andCompany of the United States• A United States court orderforced these two chemical giants to segregate their interestin Canadian Industries Limited in 195^» As a result twonew companies were formed on July 1, 195^ • These were CanadianIndustries (195*0 Limited of which Imperial ChemicalIndustries Limited was a major shareholder and Du Pont ofCanada Limited of which E. I. du Pont de Nemours and Companywas a major shareholder.[...]
92

The air pollution control equipment market in Canada

Melville, Robert January 1969 (has links)
This report reviews the air pollution control equipment market in Canada from the point fo view of potential supplier, a Canadian firm established in other industrial equipment lines of a similar nature.[...]
93

The design of a computerized portfolio management information system.

Muir, James. January 1969 (has links)
The survey of portfolio management theory and practice showed that there is an obvious need to develop an automated system whereby meaningful data could be presented to the manager and used as the basis for portfolio updating decisions . The system proposed in this paper has divided portfolio management into five component parts: absolute performance measurement, relative performance measurement, absolute evaluation, relative evaluation, and other aids to portfolio management. The analyses provided in each part allow the manager to examine and evaluate portfolios for those criteria which will aid him in more efficiently carrying out his function. Absolute performance measurement is a means of measuring the decisions of the portfolio manager, the totality of buy, sell and hold decisions he makes during a time period. The simple compound rate of return measures the actuarial rate or internal rate earned during a time period. The average unit rate of return eliminates the effect of differing cash flows, ana therefore directly measures the performance of the portfolio manager. Relative performance measurement answers the question of how well the portfolio really aas done by comparing the returns of portfolios to certain rate of return indices and model portfolio returns. Through absolute and relative portfolio evaluation, current portfolio holdings can be studied to see if these holdings meet the investment objectives, and to make some sort of prognosis. [...]
94

Solution optimale a un modele du croissance utilisant une fonction

Sabourin, Conrad. January 1971 (has links)
Dans ce memoire presente en vue de 1’obtention d’une maitrise en administration, nous avons voulu explorer la possibility de determiner le taux optimal de reinvestissement des profits d’une entreprise par la connaissance de sa fonction de production. L’hypothese cruciale est celle qui veut que le taux du reinvestissement sur la valeur ajoutee soit une constante. Notre contribution principale reside dans la determination des chemins de croissance du modele utilisant une fonction de production a elasticity de substitution constante. Tout au long de notre travail, nous avons fait appel a des resultats obtenus par differents auteurs pour poursuivre notre demarche ou pour comparer nos propres resultats.
95

Crisis decision-making.

Schwartzman, Reuben. January 1984 (has links)
To date (March 1971), many books and articles have been written on managerial decision-making. Some of these even mention the special case of decision making in crises, but very few have paid complete attention to this very important area. Although the armed forces have carried out experiments designed to study behaviour under stress, very little seems to have been done to make use of the findings in industry, possibly because it is not reported prescriptively in the managerial literature.[...]
96

Facteurs de motivation à démarrer une entreprise en Abitibi-Témiscamingue

Brouillard, Francis January 2005 (has links) (PDF)
Cette recherche a pour objectif d'identifier les facteurs de motivation des entrepreneurs à démarrer une entreprise en Abitibi-Témiscamingue (A.-T.)- Il s'agit de la première recherche qui s'intéresse précisément aux facteurs de motivation des entrepreneurs réalisée sur le territoire de l'Abitibi-Témiscamingue. Précédemment, Chartier (2002) avait dressé un portrait général des facteurs de stimulation de l?entrepreneuriat en A.-T. À partir do modèle proposé par Davidsson (1995), une nouvelle dimension, « l'étude du projet», a été ajoutée. Cette addition définie de façon plus fidèle le processus motivationnel des entrepreneurs témiscabitibiens. De plus, elle reflète l'actualisation des connaissances sur l'entepreunariat aux cours des dix dernières années. Ce nouveau modèle a été testé par questionnaire électronique auprès de 105 entrepreneurs de l'Abitibi-Témiscamingue. L'analyse factorielle a permis d'identifier 15 facteurs de motivations regroupés sous six concepts soit : contribution à la société, savoir-faire, rentabilité, convictions, étude du projet et intention. De plus, les régressions calculées ont mesuré la relation entre chacune des dimensions. Ainsi, une seule des quatre hypothèses de départ n'a pas été validée dû à une force de relation entre deux régressions (R2) inférieure à 0,200 (seuil minimal). À la suite des résultats un nouveau modèle est présenté et suggère que l'intention entrepreneuriale suit un chemin bidirectionnel. En effet, pour cette recherche la motivation débute par le « champ d'expertise » regroupant les trois premiers concepts de l'entrepreneur. Ensuite, les « convictions » de l'entrepreneur et « l'étude du projet », dépendant du « champ d'expertise », influencent tour à tour l'intention de l'entrepreneur à démarrer une entreprise. Bref, la motivation de l'entrepreneur à vouloir concrétiser un projet entrepreneurial est bien d'origine multifactorielle.
97

Facteurs de stimulation de l'entrepreneurship en Abitibi-Témiscamingue

Chartier, Mélanie January 2002 (has links) (PDF)
Le présent mémoire se veut une étude sur les facteurs explicatifs de l'entrepreneurship en Abitibi-Témiscamingue. Avec comme cadre théorique le modèle de Cooper (1979) ainsi que la théorie sur les événements entrepreneuriaux de Cooper et Dunkelberg (1984), une enquête par questionnaire a été envoyée à près de trois cents entrepreneurs de la région. Cent vingt-huit d'entre eux ont répondu à ce questionnaire. Cette recherche a permis d'étudier les facteurs stimulant l'entrepreneurship sous trois angles: l'entrepreneur et les caractéristiques qui lui sont propres, les éléments ayant déclenché l'événement entrepreneurial et enfin, l'environnement dans lequel prend place la création d'entreprises. Les deux hypothèses de recherche étaient les suivantes: la création d'entreprises en Abitibi-Témiscamingue devrait confirmer le modèle de Cooper (1979) actualisé et les événements entrepreneuriaux en Abitibi-Témiscamingue devraient aussi confirmer la théorie de Cooper et Dunkelberg (1984). Dans un premier temps, soulignons que l'entrepreneurship en Abitibi-Témiscamingue en est à ses débuts. La culture entrepreneuriale, nécessaire au foisonnement de l'esprit d'entreprise parmi la population, n'est pas encore bien ancrée. D'autre part, les résultats permettent de croire que les entrepreneurs de l'Abitibi-Témiscamingue répondent globalement au modèle de Cooper (1979) bien que certaines distinctions subsistent. De plus, la théorie de Cooper et Dunkelberg (1984) s'est aussi confirmée sur le terrain de recherche. Les entrepreneurs témiscabitibiens seraient influencés dans leur démarche entrepreneurial, entre autres, par les encouragements émanant des milieux d'affaires et par le soutien de personnes ressources. D'autre part, certains obstacles à l'entrepreneurship qui ont été identifiés permettent aussi de voir de quelle façon, une fois ces entraves enlevées, on pourrait faciliter la création d'entreprises. Parmi ces obstacles se trouvent la difficulté à trouver le financement pour mettre sur pied un projet d'entreprise, l'information difficile à obtenir sur les programmes d'aide aux entrepreneurs ainsi que l'accès et l'efficacité de ces programmes, la difficulté de composer avec les engagements financiers personnels et ceux de l'entreprise ainsi que l'influence que les engagements familiaux peuvent avoir sur la décision de créer une entreprise.
98

Perceptions des dirigeants de PME face à leurs fournisseurs de services informatiques dans une perspective d'impartition

Arsenault, Daniel January 2004 (has links) (PDF)
Cette étude avait pour but d'apporter un éclairage nouveau quant à la relation entre les PME et leurs fournisseurs de services informatiques. Dans cette optique, S'enquête a porté spécifiquement sur tes facteurs relationnels susceptibles d'influencer la stratégie d'impartition informatique d'une PME et ce, en mesurant les perceptions de son principal dirigeant, Le modèle conceptuel utilisé visait à confirmer la présence d'un lien entre la confiance du dirigeant et l'intensité d'impartition informatique de son entreprise. Par ailleurs, 1e modèle permettait également de mesurer l'influence de la qualité du servie© et du degré d'engagement des parties sur la confiance du client. Malgré une vocation d'abord et avant tout exploratoire, l'étude s'appuie sur une méthodologie quantitative visant à confirmer certaines hypothèses de recherche inspirées de la littérature scientifique. Ayant recours à une méthodologie d'enquête par Internet (sollicitation par courrier électronique et questionnaire en ligne), quelque 800 dirigeants d'entreprises québécoises ont ainsi été sollicités entre octobre et décembre 2003. L'échantillon final compte 113 petites et moyennes entreprises ayant entre 2 et 135 employés et oeuvrant principalement dans les secteurs manufacturiers et des services aux entreprises. Parmi tes principaux résultats obtenus, notons l'absence de relation entre la confiance du dirigeant de PME envers son principal prestataire de services informatiques et l'intensité d'impartition informatique de son entreprise. Les analyses de régression confirment par ailleurs que la qualité du service influence positivement la confiance du dirigeant de PME envers son fournisseur de services informatiques. D'autres résultats laissent supposer qu'une entreprise qui ne délègue pas d'activité informatique présentement, dont l'intensité d'impartition est faible, serait dans une position concurrentielle plus difficile que tes autres au niveau de son chiffre d'affaires. Près de 62% des entreprises sondées adoptaient une forme de stratégie d'impartition informatique, comparativement à 7,1% qui adhéraient plutôt à une approche d'intégration verticale de la fonction informatique. On constate finalement que la PME semble particulièrement loyale envers son fournisseur de services informatiques, faisant toujours appel à son fournisseur habituel lors de nouveaux projets, dans 68,9% des cas. Ces relations sont généralement informelles (sans aucun contrat, dans 71 % des cas) et envisagées dans un© perspective à long terme par Se client. Parmi les activités informatiques qui sont le plus souvent déléguées à l'externe, notons l'installation du réseau et des serveurs (délégué totalement dans 57,8% des cas), création de sites web (45%) et la maintenance des ordinateurs (35,6%). À l'inverse» l'Installation des imprimantes (44,1%) et des applications (39.8%) sont les activités qui sont le plus souvent réalisées en totalité par tes ressources internes de l?entreprise. En somme, cette étude aura permis d'actualiser les connaissances entourant tes relations d'affaires entre te PME et ses fournisseurs informatiques. Certains constats ont également pu être formulés au niveau de la méthode d'enquête par Internet, méthodologie relativement nouvelle et peu documentée dans la littérature scientifique actuelle.
99

Leader Benefits: Exploring How Leaders Benefit from LMX

Muldoon, Jeffrey 06 July 2014 (has links)
Leader Member Exchange (LMX) theory has emerged as one of the most prominent leadership theories over the last thirty years. Scholars found that subordinates with elevated levels of LMX experience higher degrees of job satisfaction and work motivation, experience lower levels of burnout and turnover intentions, and demonstrate stronger contextual and focal job performance. Yet the work outcomes for supervisors have not been heavily researched. Scholars assume, but have not demonstrated, that supervisors gain cognitive and affective benefits beyond job performance from their relationships with subordinates. These benefits are crucial because they are common to social exchange and differentiate supervisor/subordinate work relationships. Additionally, how supervisors gain these benefits is an important consideration. In this dissertation, I study some of the benefits supervisors receive from LMX relationships with subordinates and examine how those benefits are gained.
100

Strategic Firm Behavior in New Product Preannouncement

Zhao, Liang January 2013 (has links)
Prior to new product launch, firms often engage in marketing activities to maximize the chance of new product success. New product preannouncement is a specific premarket behavior that this dissertation focuses on. While serving a common purpose of providing information about the new product, firms make preannouncements in different ways. For example, the timing of preannouncement and the specific information provided can vary significantly across firms and products. This dissertation examines how different preannouncement strategies influence sales of the new product when it is eventually introduced. I focus on the digital camera market from January 2004 to May 2007. The analysis of preannouncement strategies is made possible by employing a dataset that includes the specific details of the preannouncements made by digital camera producers. Using the control function approach, I find that different preannouncement strategies do matter for new product sales. However, their effects depend on targeted market segments. Specifically, making early new product preannouncements increases sales of premium market products, but making late preannouncements helps mass market products. Furthermore, providing pricing information in preannouncements enhances the sales of premium market products. However, providing specific new product release date has a negative impact on the sales of premium market products. Furthermore, these results contribute to research on new product strategies and provide useful managerial implications.

Page generated in 0.1059 seconds