• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 24
  • 4
  • 2
  • Tagged with
  • 30
  • 30
  • 11
  • 9
  • 7
  • 7
  • 6
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Essays On the Empirical Analysis of Grocery Retailing and Consumer Shopping behavior

Florez Acosta, Jorge 21 July 2015 (has links)
Cette thèse est composée de trois essaies portant sur l'analyse empirique de la grande distribution et le comportement d'achat des consommateurs. Le premier chapitre est dédié à l'étude des programmes de fidélité des supermarchés et leur impact sur la demande de marques de distributeur (MDD). Souvent les supermarchés lient les avantages fidélité à l'achat en marques de distributeurs, quelles sont les motivations des supermarchés à faire cela? C'est la question que cette étude cherche à répondre d'un point de vue empirique. Je travaille sur des données extraites d'un panel représentatif des consommateurs concernant les achats des ménages français, et l'utilisation d'une méthode structurelle d'estimation de demande. Les résultats sont conformes aux faits: les MDD sont des produits moins préférés vis-à-vis les marques nationales (MN) de même qualité. Cependant, la carte fidélité a, en effet, un impact positif sur le choix du consommateur: ceux qui portent une carte fidélité ont une probabilité supérieure de choisir des MDD que ceux qui ne l'ont pas. Par ailleurs, l'impact d'un programme de fidélité sur la demande des MDD est moins important chez les détenteurs de plusieurs cartes. Le deuxième chapitre, co-écrit avec Daniel Herrera Araujo, vise à mesurer les coûts d'achat des consommateurs à partir des données de panel concernant les achats des ménages en France. Quand l'analyse économique tient compte des coûts d'achat, que rationalisent l'hétérogénéité observée en nombre des enseignes visitées par les consommateurs, les conclusions de politique publique peuvent changer remarquablement. Nous identifions les coûts d'achat du consommateur dans le cadre d'un modèle structurel de demande en plusieurs enseignes ainsi qu'en plusieurs produits, qui lie le choix optimale du nombre de supermarchés à visiter (un seule ou plusieurs) aux coûts d'achat. Nous estimons les paramètres du modèle et mesurons le coût d'achat total moyen en 18,7 € par enseigne visitée. Deux quantités y sont comprises: le coût fixe moyen, 1,53 € et le coût de transport moyen 17,1 € par visite. Le troisième chapitre porte sur l'analyse empirique du rôle des tarifs binômes et la fixation du prix de vente (RPM, d'après l'expression anglo-saxonne Resale Price Maintenance) dans la stabilité des prix de vente. Il est largement reconnu dans la littérature économique que la transmission incomplète des chocs de coûts aux prix de vente est expliquée par l'ajustement des marges ainsi que les coûts d'ajustement des prix. Les relations entre fournisseurs et distributeurs et le RPM peuvent renforcer la rigidité des prix. Je présente un modèle structurel de relations verticales dont des tarifs binômes peuvent être adoptées ainsi que le RPM. Ce modèle tient compte de la rigidité des prix de vente à travers des coûts fixes d'ajustement des prix qui sont ajoutés au profit du détaillant. En utilisant des données concernant les ventes de marques de céréales pour le petit déjeuner dans une grande chaîne des supermarchés au Chicago, j'estime la demande, récupère les marges et calcule les limites supérieure et inférieure de l'intervalle que contiennent les vrais coûts d'ajustement. Les résultats obtenus montrent que ces coûts représentent en moyenne entre 1,6% et 3% des revenus totales du distributeur par an. / This dissertation consists of three essays on the empirical analysis of grocery retailing and consumer shopping behavior. The first chapter focuses on supermarket loyalty programs and their impact on the demand for private labels. Supermarkets often link loyalty rewards to private label purchases, What are supermarkets' motivations to do this? This empirically examines this link using scanner data on grocery purchases of French households and structural methods of demand estimation. Results are consistent with the industry lore: private labels are less valued products relative to quality-equivalent national brands. However, members of loyalty programs have a larger valuation of private labels than non-members. Moreover, the more prone to subscribe to LPs a customer is, the larger her sensitivity to a price increase and the weaker the expected effects on the demand for private labels. The second chapter, joint with Daniel Herrera Araujo, is inspired by a number of theory papers showing that when shopping costs, that rationalize the observed heterogeneity in consumer shopping patterns, are introduced in economic analysis, policy conclusions can change dramatically. We structurally identify consumer shopping costs using scanner data on grocery purchases of French households. We present a model of demand for multiple stores and products consisting of an optimal stopping problem in terms of individual shopping costs. This rule determines whether to visit one or multiple stores at a shopping period. We then estimate the parameters of the model and recover the distribution of shopping costs. We quantify the total shopping cost in 18.7 € per store sourced on average. This cost has two components, namely, the mean fixed shopping cost, 1.53 € and mean total transport cost of 17.1 € per trip. The third chapter empirically examines the role of nonlinear contracts between manufacturers and retail stores, and Resale Price Maintenance (RPM) on nominal price stability. According to the literature the incomplete transmission of costs shocks into retail prices is explained by the existence of markup adjustment and price adjustment costs. The vertical conduct of the industry and the use of RPM can introduce further price stickiness or reinforce it. I present a structural model of vertical relations allowing for two-part tariffs and RPM, and accounting explicitly for retail price rigidity by including fixed costs of price adjustment in retailer's profit function. Using micro data on sales of breakfast cereals from a large supermarket chain in Chicago, I estimate demand, retrieve margins, and compute bounds for retail price adjustment costs. I find that these costs lie between 1.6% and 3% of its total revenue a year, on average.
2

Puissance d'achat et concurrence dans la grande distribution

Delord, Nicolas. Deffains, Bruno. January 2007 (has links) (PDF)
Thèse de doctorat : Sciences économiques : Université Nancy 2 : 2007. / Titre provenant de l'écran-titre. Bibliogr. Index.
3

Les opérateurs économiques face à la réglementation de la revente à perte

Grandmaire, Justine Dereu, Yves. January 2008 (has links) (PDF)
Thèse de doctorat : Droit privé : Nancy 2 : 2008. / Titre provenant de l'écran-titre.
4

Les opérateurs économiques face à la réglementation de la revente à perte / Economic operators facing of the regulations of the resale at a loss

Grandmaire, Justine 13 November 2008 (has links)
La revente à perte est une pratique restrictive de concurrence prohibée par l’article L. 442-2 du Code de commerce ; les commerçants ne peuvent en principe revendre leurs produits en deçà du seuil de revente à perte. Cette incrimination a été érigée dans le but de lutter contre les pratiques de bas prix de la grande distribution qui pouvaient notamment affecter la situation des petits commerçants, et devait permettre le développement de relations commerciales saines et équilibrées entre les différentes formes de commerce, mais également entre le commerce et l’industrie. Or, l’application de cette réglementation, que les opérateurs parviennent parfois à contourner, a engendré des effets pervers. Les prix ont largement augmenté en raison des techniques mises en œuvre par les opérateurs, et les rapports entre l’industrie et le commerce sont loin d’être équilibrés ; la puissance des grandes enseignes de la distribution n’a par ailleurs cessé d’augmenter, portant de ce fait atteinte au commerce traditionnel. Ainsi, afin de lutter contre la hausse du niveau des prix, et la réglementation de la revente à perte n’ayant pas atteint les objectifs qui lui avaient été assignés en dépit des différentes modifications législatives l’ayant affectée, le régime de celle-ci devrait de nouveau être revu, et la réelle utilité du maintien d’une telle restriction portée à la liberté tarifaire des opérateurs peut se poser. / The resale at a loss is a restrictive practice of competition law prohibited by the article L. 442-2 of the French Commercial Code. In theory, sellers cannot resell their products lower than the break-even threshold. This prohibition was set up in the aim of fighting against low price practices that the large retailers could use and that would particularly affect the situation of small retailers and should allow the development of healthy and balanced commercial relations between the various forms of trade, but also between trade and industry. However, the implementation of this regulation, that the traders sometimes manage to circumvent, generates unwanted effects. Prices largely increased because of the practices implemented by the traders and the relationship between trade and industry is far from being balanced. Moreover, the power of the large distribution groups didn’t cease to increase, undermining traditional trade. In the aim of fighting against the rise of the prices level and considering that the regulations of the resale at a loss didn’t reach its goals in spite of numerous legislative modifications; it is legitimate to inquire if this system must not be reviewed and if the restrictions imposed to traders on the prices must not altogether be cancelled.
5

La Stratégie d'extension de l'offre de l'enseigne de grande distribution vers de nouveaux services marchands proposition et test d'un modèle d'évaluation du service en extension par les consommateurs /

Diawara, Tiefing Pontier, Suzanne January 2007 (has links) (PDF)
Thèse de doctorat : Sciences de gestion : Paris 12 : 2007. / Titre provenant de l'écran-titre. Pagination : 488 p. Bibliogr. : 501 réf.
6

Les déterminants de l'internationalisation des entreprises cas du secteur de la distribution en France /

Benziane, Imân Debourse, Jean-Pierre. January 2002 (has links)
Thèse de doctorat : Sciences de gestion : Lille 1 : 2002 ; 3111 SG. / Thèse : 02LIL12005. Bibliogr. p. 545-567.
7

Grande distribution, commerce traditionnel : quelle concurrence ? / Big grocery retailers, small retailers : which competition ?

Pagot, Audrey 17 June 2011 (has links)
"Le Droit c'est l'instrument de réalisation d'un choix économique qui prolonge, lui-même, un choix politique fondamental" écrivait le Professeur Jean-Marc MOUSSERON. Poursuivant un choix politique de relance du pouvoir d'achat et / ou de lutte contre l'inflation, le droit économique a en effet cherché à protéger puis à encadrer la grande distribution. La prohibition du refus de vente, la prohibition de la majoration discriminatoire des prix ainsi que la prohibition des prix minimums imposés avaient ainsi pour objectif de protéger la concurrence de la grande distribution. La fragilisation du commerce indépendant traditionnel apparaît néanmoins comme un effet pervers de cette protection législative. Les pouvoir publics ont alors tenté de protéger cette forme de commerce traditionnel par des barrières à l'entrée légales anticoncurrentielles. En somme, soit les pouvoirs publics protègent la grande distribution au profit de la concurrence mais au détriment du commerce traditionnel, soit ils protègent le commerce traditionnel au détriment de la concurrence. Face à cette alternative il apparaît alors que seule une action législative tournée vers l'intérêt du consommateur -comme acteur de concurrence- permettra une régulation du marché de la distribution au profit tant de la concurrence de la grande distribution que du commerce traditionnel. / The French lecturer Jean-Marc MOUSSERON wrote that “law is the tool bringing economic choices into being, these economic choices themselves following fundamental political ones”. It is indeed by pursuing political choices such as the increase of the purchasing power or the reduction of consumer price that economic law protects and controls big retailers' action. By prohibiting the refusal to sell, the price discrimination practice and the minimum prices' resale practice, the French government tried indeed to protect the competition from grocery retailers. However as a consequence of this protection, small independent retailers lost their competitiveness. The French government tried hence to protect them by introducing anticompetitive legal barriers. To sum up, the government either protects the competition of grocery retailers to the detriment of traditional retailers or protects the small traditional retailers to the detriment of the competition. Bearing that alternative in mind, it seems that only a legislative action aiming to protect consumers will bring about a satisfyingly regulated retail market for the benefit of both the competition of grocery retailers and small retailers.
8

SYSTÈMES D'INFORMATION ET GESTION DES ORGANISATIONS : APPORT DE LA CONNAISSANCE-CLIENT DANS LA GRANDE DISTRIBUTION, ÉTUDES DE CAS.

Van Berten, Philippe 22 May 2007 (has links) (PDF)
Les Systèmes d'Information apportent aux organisations des outils de gestion des connaissances dans un environnement de plus en plus complexe. Le paradigme de complexité sert de cadre épistémologique à la systémique pour construire un modèle de valorisation des flux informationnels circulant entre le Système d'Information, l'Organisation et son environnement.<br />Appliqué à la grande distribution, ce modèle propose de transformer les informations issues des programmes de fidélisation pour produire de la connaissance client.<br />Une étude de cas, menées auprès des deux principales enseignes de ce secteur en Europe, valide le modèle issu de cette recherche; il modifie déjà chez l'une d'elles le modèle d'entreprise en usage dans ce secteur depuis quarante ans.
9

L'architecture commerciale à l'usage des villes : ambiances, pratiques et projets / Retail planning and design through cities : ambiances, uses and projects

Laroche, Sylvie 30 June 2014 (has links)
L'architecture commerciale s'est largement développée depuis plusieurs décennies sous la forme d'espaces insulaires privés, présentant une multipolarisation de l'offre et générant des milieux difficiles à traiter et intégrer. Cette recherche porte précisément sur la qualification des équipements commerciaux dans leur relation à leur contexte urbain limitrophe. Nous les abordons comme générateurs de milieux ambiants spécifiques sur leurs abords et sous l'angle de leur emprise sur la ville. L'objectif de cette thèse est ainsi d'analyser les effets d'implantation des commerces de grande envergure sur les espaces proches, et de formuler des critères de conception concernant leurs relations aux tissus urbains et aux paysages environnants. Quels sont les facteurs permettant une meilleure articulation des équipements commerciaux avec leurs contextes à retenir, afin de repenser les stratégies urbaines et les modèles de conception ? Quelles sont les évolutions dans la composition de leurs enveloppes et dans les espaces publics attenants ? Comment engager les acteurs privés et publics à intégrer des dimensions qualitatives incluant des ambiances dans la planification du commerce de grande distribution dans la ville ? L'hypothèse de ce travail est de porter attention aux limites spatiales et sensibles entre les espaces privés commerciaux et publics urbains, partant du fait que c'est une des conditions pour développer des opportunités d'urbanité aux abords des équipements commerciaux. Pour évaluer cette hypothèse, nous avons choisi d'investir deux cas : le centre commercial Beaulieu récemment réhabilité sur l'Île de Nantes, et le pôle de commerces et de loisirs Carré de Soie à Vaulx-en-Velin. Il s'agit d'explorer les qualités spatiales des deux équipements commerciaux et de leurs environnements tout en interrogeant les stratégies urbaines déployées dans ces deux opérations (la première est une réhabilitation et la seconde une création nouvelle). L'analyse des situations préexistantes et du processus d'établissement permet de saisir les origines et mécanismes de projet. L'approche in situ est conduite à partir des interfaces sensibles pour saisir les espaces accessibles aux piétons ainsi que les enjeux d'ambiance et d'usage. Cette démarche s'appuie sur des entretiens auprès des acteurs principaux de la fonction commerciale et à travers l'observation et de mesures in situ. À partir de ces investigations, des configurations d'emprise du commerce sur la ville sont distinguées. L'identification de ces configurations d'ambiances nous permet d'explorer trois scénarii possibles pour le futur, et de préciser les degrés de continuité urbaine du commerce sur le territoire. Ils intéressent directement la planification et la conception du commerce dans la ville afin de gérer les multiples équipements commerciaux existants, d'anticiper les évolutions des formats de commerce et de proposer de nouvelles interfaces sensibles avec leur contexte proche. / Business architecture has largely developed itself for decades in the form of private insular spaces. These spaces show a multi-focusing of the offer, and generate areas difficult to treat and integrate. This research is precisely about the qualification of business facilities and their relationship to their close urban context. We take them as generators of specific sensitive space and through the angle of their take on the city. The objective of this thesis is to analyze the effects of implanting large-scale businesses in nearby areas, and to formulate conception criterias about their relationships to urban fabric and nearby landscapes. What are the factors that allow a better articulation of the business facilities while keeping attention to their context, so as to rethink the urban strategies and the conception designs? What are the evolutions in the structure of their construction, and the evolutions in the nearby public spaces? How could we get public and private actors to integrate dimensions of quality, including ambiances in the planning of retail trade in the city? The hypothesis of this work is to give attention to the spatial and perceptible limits between private business areas and public urban areas, using as a starting point the fact that it is one of the necessary conditions to develop urban opportunities in the general area of business facilities. To validate this hypothesis, we have chosen to study two cases: the Beaulieu shopping centre that was rehabilitated not long ago on Ile de Nantes, and the shopping and leisure centre Carré de Soie in Vaulx-en-Velin. The goal is to explore the spatial qualities of the two business facilities and their surroundings, all this while questioning the urban strategies deployed in these two operations (the first on is a rehabilitation and the second one is a new creation). The analyze of the pre-exiting situations and of the integration process allows to realize the origins and the mechanisms of the project. The in situ approach is done from nearby spaces around business facilities to get spaces accessible to pedestrians as well as the question of atmosphere and use. This reasoning lies on discussions with the main actors of the business planning and through the observation and in situ measures. For these investigations, it is possible to distinguish different grips on city business. The identification of these ambiance layouts allows us to explore three possible scenarios for the future, and to specify the levels of urban continuity for business on the territory. They directly affect the planning and conception of business in the city, so as to manage multiple existing business facilities, to anticipate the evolutions of the business sizes, and to suggest new nearby space around facilities with their nearby context.
10

Le développement commercial de la Roumanie : entreprises françaises et intégration européenne / Comercial development of Romania : french companies and european integration

Nastase, Gianina Elena 19 March 2015 (has links)
La grande distribution en Roumanie est un phénomène récent qui justifie une étude. Ce phénomène est apparu dans les années 1992, après la chute du régime communiste en décembre 1989. Cet évènement a permis une libération des énergies dans tous les domaines, en particulier celui du commerce. La grande distribution s'est implantée à Bucarest et particulièrement à la périphérie pour ensuite s'orienter vers le centre-ville. La présence des axes de transport à l'entrée de la ville a facilité le groupement de plusieurs acteurs. En effet, le premier hypermarché s'est installé sur l'autoroute A1 près de Pitesti, au nord-ouest de Bucarest. Un deuxième groupement de sociétés s'est implanté à l'est de Bucarest, vers l'autoroute du Soleil qui relie la capitale au port Constanta. Le phénomène de la grande distribution s'est développé grâce à l'initiative des acteurs étrangers. Le manque des stratégies nationales explique que l'infrastructure et le transport sont insuffisants. Par son implantation périphérique, la grande distribution contribue à déplacer les limites de la ville. Cela montre à quel point l'activité commerciale détermine la périurbanisation et conditionne l'apparition de la zone métropolitaine bucarestoise / Hypermarket distribution is a rather recent phenomenon which justifies a study. It started in 1992 after the fall of the communist regime in December 1989. This event allowed a liberation of the energies in all the domains, in particular in the retail / trade. In the first time, large retailers took place in Bucharest and particularly in the suburbs. In a second time, it spread in the main town. The North of the capital is well enough served in highways. Thanks to the situation, a lot of commercial actors can settle in this place which becomes a trade area. We notice that the first hypermarket opened near the A1 highway towards Pitesti on the North West of Bucharest. A second group of companies goes to the East of Bucharest, next to the Sun highway which links the capital to the port Constanta. The phenomenon became more important thanks to foreign actors. The lack of national strategies explains that the utilities and transport's accessibility are insufficient. Because of its place around the town, hypermarket distribution moved the limits of the town. So we can observe that the trade is linked to suburbanization and marked the apparition of the metropolitan area of Bucarest

Page generated in 0.1329 seconds