• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 234
  • 12
  • 7
  • 5
  • 3
  • 2
  • 1
  • Tagged with
  • 286
  • 193
  • 112
  • 102
  • 53
  • 36
  • 36
  • 32
  • 30
  • 27
  • 24
  • 24
  • 24
  • 23
  • 23
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Intertextuality as internal adaptation in Ann-Marie MacDonald's Goodnight Desdemona, Good morning Juliet, Robert Lepage's Le confessionnal, and Atom Egoyan's The sweet hereafter

Hallquist, Pola L. 1999 (has links) (PDF)
No description available.
2

Traduction de At a Loss for Words de Diane Schoemperlen suivie d’une analyse de l’intertextualité en traduction dans le roman

Miglionico, Florence 2012 (has links)
La traduction de la littérature n'est pas chose aisée. Malgré toutes les possibilités de créativité qui s'offrent au traducteur, la traduction littéraire présente aussi le plus de contraintes. Cette thèse se focalisera sur un problème important auquel fait face le traducteur lors de la traduction de textes littéraires dits postmodernes : l'intertextualité, qui n'est pas toujours traduisible de façon directe. Il est donc important que le traducteur se pose les bonnes questions lorsqu'il traduit un intertexte : la référence à un texte antérieur parlera-t-elle au lecteur de la culture de réception? L'intertexte existe-t-il dans la culture cible? Ne serait-il pas mieux d'avoir recours à une adaptation ou à d'autres procédés dans certains cas? Pour illustrer l'enjeu de l'intertextualité en traduction, on trouvera d’abord la traduction du roman At a Loss for Words de l’auteure canadienne Diane Schoemperlen, qui sera suivie d’une étude du roman dans lequel on retrouve un haut niveau d'intertextualité. Cette analyse se composera en trois parties : un aperçu historique et théorique de l'intertextualité; une section sur la question de l'intertextualité en traduction où on reprendra les théories de Geneviève Roux-Faucard, Lawrence Venuti, Delphine Chartier, Peter Bush et Eleonora Frederici; l'analyse de la notion d'intertextualité dans le roman de Schoemperlen presque entièrement constitué d'intertextes et une explication des choix de traduction.
3

Traduction de At a Loss for Words de Diane Schoemperlen suivie d’une analyse de l’intertextualité en traduction dans le roman

Miglionico, Florence 2012 (has links)
La traduction de la littérature n'est pas chose aisée. Malgré toutes les possibilités de créativité qui s'offrent au traducteur, la traduction littéraire présente aussi le plus de contraintes. Cette thèse se focalisera sur un problème important auquel fait face le traducteur lors de la traduction de textes littéraires dits postmodernes : l'intertextualité, qui n'est pas toujours traduisible de façon directe. Il est donc important que le traducteur se pose les bonnes questions lorsqu'il traduit un intertexte : la référence à un texte antérieur parlera-t-elle au lecteur de la culture de réception? L'intertexte existe-t-il dans la culture cible? Ne serait-il pas mieux d'avoir recours à une adaptation ou à d'autres procédés dans certains cas? Pour illustrer l'enjeu de l'intertextualité en traduction, on trouvera d’abord la traduction du roman At a Loss for Words de l’auteure canadienne Diane Schoemperlen, qui sera suivie d’une étude du roman dans lequel on retrouve un haut niveau d'intertextualité. Cette analyse se composera en trois parties : un aperçu historique et théorique de l'intertextualité; une section sur la question de l'intertextualité en traduction où on reprendra les théories de Geneviève Roux-Faucard, Lawrence Venuti, Delphine Chartier, Peter Bush et Eleonora Frederici; l'analyse de la notion d'intertextualité dans le roman de Schoemperlen presque entièrement constitué d'intertextes et une explication des choix de traduction.
4

Traduction de At a Loss for Words de Diane Schoemperlen suivie d’une analyse de l’intertextualité en traduction dans le roman

Miglionico, Florence 2012 (has links)
La traduction de la littérature n'est pas chose aisée. Malgré toutes les possibilités de créativité qui s'offrent au traducteur, la traduction littéraire présente aussi le plus de contraintes. Cette thèse se focalisera sur un problème important auquel fait face le traducteur lors de la traduction de textes littéraires dits postmodernes : l'intertextualité, qui n'est pas toujours traduisible de façon directe. Il est donc important que le traducteur se pose les bonnes questions lorsqu'il traduit un intertexte : la référence à un texte antérieur parlera-t-elle au lecteur de la culture de réception? L'intertexte existe-t-il dans la culture cible? Ne serait-il pas mieux d'avoir recours à une adaptation ou à d'autres procédés dans certains cas? Pour illustrer l'enjeu de l'intertextualité en traduction, on trouvera d’abord la traduction du roman At a Loss for Words de l’auteure canadienne Diane Schoemperlen, qui sera suivie d’une étude du roman dans lequel on retrouve un haut niveau d'intertextualité. Cette analyse se composera en trois parties : un aperçu historique et théorique de l'intertextualité; une section sur la question de l'intertextualité en traduction où on reprendra les théories de Geneviève Roux-Faucard, Lawrence Venuti, Delphine Chartier, Peter Bush et Eleonora Frederici; l'analyse de la notion d'intertextualité dans le roman de Schoemperlen presque entièrement constitué d'intertextes et une explication des choix de traduction.
5

La tierce personne, roman ; suivi de L'intertextualité, un élément constitutif du processus de création littéraire

Lamothe, Serge 2001 (has links) (PDF)
No description available.
6

Dépersonnalisation et discours doxiques dans le roman urbain : Alexandre Chenevert de Gabrielle Roy et Gros-câlin de Romain Gary

Trad, Ismaïl 2007 (has links) (PDF)
Peut-on envisager la reprise du discours social (de la «doxa» selon Marc Angenot) dans le roman comme une relation intertextuelle? Nous avons choisi de le faire en étudiant Alexandre Chenevert de Gabrielle Roy (1954) et Gros-Câlin de Romain Gary, mais signé «Émile Ajar» (1974). Ces oeuvres contiennent de nombreuses références au «dit» et à l'«écrit» de la société de leur auteur: des extraits de journaux, des publicités, des expressions, etc. Nous avons observé les modalités de ces inscriptions du discours social dans un corpus hétérogène en apparence; ces romans étant de factures fort différentes du point de vue de leur narration et du ton employé dans celle-ci. Tandis que la première est hétérodiégétique et classique, la seconde est autodiégétique et humoristique. Toutefois, ces romans écrits à vingt ans d'intervalle ont tous deux une métropole (Montréal et Paris) comme cadre, et sont centrés sur un personnage de col-blanc dont l'emploi est routinier et qui souffre de sa solitude et du manque d'esprit communautaire de la cité. Ainsi, nous nous sommes penché sur le rapport que ces personnages «dépersonnalisés» entretiennent avec les médias et le discours social, décelant de la compulsion chez l'un, de la subversion chez l'autre. Si nous avons davantage référé au contexte de la guerre froide de l'inquiétude et de la propagande pour traiter d'Alexandre Chenevert, dans le cas de Michel Cousin, héros de Gros-Câlin, nous avons préféré employer les notions bakhtiniennes du sot, du fripon et du bouffon ainsi qu'analyser le langage ironique et idiolectal déployé par le narrateur. Aussi, nous avons consacré une partie de cette analyse aux ressemblances qui existent entre l'écriture de Gary et celle de son pseudonyme Émile Ajar. En somme, nous avons tenté de décrire les effets littéraires que peut avoir la reprise du discours social dans deux romans ayant plus d'éléments de «fond» que d'éléments de «forme» en commun. Nous nous sommes intéressé à l'époque de leur écriture ainsi qu'à l'évolution des médias dans les sphères publiques et privées. Nous avons fait le portrait de deux citadins dont les préoccupations se rejoignent et traduisent l'anonymat et la solitude qui résultent de l'urbanisation du vingtième siècle, portrait que nous avons mis en relation avec leur rapport au discours social. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Discours social, Intertextualité, Dépersonnalisation, Roman urbain.
7

Desseins et débris : pour une compréhension pratique des enjeux de la métafiction

Gravel, Jean-Philippe 2009 (has links) (PDF)
Formé d'un essai théorique et de quatre nouvelles, ce mémoire est construit de manière à retracer l'éclosion d'une écriture. Les chapitres théoriques, qui précèdent les fictions, interrogent les enjeux soulevés par l'emploi grandissant de procédés et de techniques autoréflexifs et antimimétiques dans la littérature contemporaine américaine. Tentant de définir une esthétique de la métafiction, j'essaie de comprendre les fondements éthiques et formels qui font l'originalité de cette écriture postmoderne dont la fréquentation m'a souvent inspiré le désir d'y répondre par des oeuvres de création. Les nouvelles qui succèdent à ce volet théorique s'inscrivent dans le droit fil des questionnements soulevés par cette réflexion. Lues en continuité, elles donnent aussi à voir comment une écriture peut s'affranchir progressivement de ses modèles. Cherchant à réactualiser les personnages et les stratégies narratives disjointes des nouvelles contenues (particulièrement la nouvelle éponyme) dans le recueil Lost in the Funhouse de John Barth, mon premier récit se charge d'un fonds d'intertextualité très fort où la fiction se dispute à l'essai. Reprenant à son compte la forme des chapitres inachevés des 120 journées de Sodome, la seconde nouvelle procède d'une appropriation iconoclaste de l'univers sadien dont les renvois s'avèrent moins susceptibles de faire obstacle à une lecture non avertie. Enfin, les deux nouvelles restantes affichent une intertextualité plus discrète et posent leurs propres règles du jeu. En reprenant à sa manière certains enjeux et procédés abordés préalablement dans le volet réflexif, chacun de ces quatre écrits explore le rapport ambigu qu'entretient la métafiction avec les formes courantes du discours (littéraire inclus), ainsi que la singulière conception du sujet qui en émerge. De cet ensemble théorique et fictionnel construit comme un tout organique, il résulte la défense d'une pratique littéraire où la fiction et les problèmes de l'écriture sont le premier cadre de référence. Celle-ci postule en outre que l'emploi de procédés antimimétiques et autoréflexifs contribue à renouveler les formes d'expression d'une littérature périodiquement sujette à l'épuisement. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Postmodernisme, Métafiction, Intertextualité, Autoréflexivité, Crise du sujet, Littérature américaine, Littérature de l'épuisement, Métaphore.
8

De l'adaptation théâtrale : pour une approche sémiotique et didactique Towards theatrical adaptation : a semiotic and didactic approach

Hesse-Weber, Armelle 17 December 2010 (has links)
L’objectif de cette thèse est, en premier lieu, de tenter de problématiser et de définir le phénomène général de l’adaptation, à la fois comme une pratique intertextuelle et comme une forme de réécriture. Pour ce faire, on se fondera, d’une part, sur l’apport des théories (sémiotique, psycho-linguistique, génétique…) afin de comprendre les opérations mises en œuvre au cours de ce processus de transformation et, d’autre part, sur les témoignages des adaptateurs eux-mêmes. Ce qui nous permettra de montrer que l’adaptation est une pratique que l’on peut décrire à l’aide de règles générales, mais dont il faut aussi considérer les variétés dans sa réalisation selon les époques et les auteurs. Précisons que nous étudierons en particulier les adaptations dont le terme d’arrivée est le théâtre avec ce que cela comporte comme spécificité générique. L’objectif de cette thèse est, en second lieu, à l’aide de la modélisation des pratiques adaptatives élaborée dans la première partie, d’analyser les pratiques d’adaptation réalisées dans le champ de la littérature de jeunesse contemporaine : textes adaptés, publics visés, buts poursuivis, transformations opérées… Le troisième objectif alloué à notre thèse est didactique, au sens où l’on traitera de la place que l’enseignement du français attribue, aujourd’hui, à l’adaptation. Il s’agira d’interroger ce que disent les instructions officielles en la matière, de décrire le traitement de la notion par les manuels scolaires et de rendre compte de pratiques auxquelles elle donne lieu dans le cadre des classes de collège. Nous chercherons plus précisément à déterminer, d’un point de vue didactique, en quoi la pratique de l’adaptation peut être une aide pour l’acquisition de compétences en lecture et en écriture The purpose of this thesis is firstly, to attempt to problematize and to define the general phenomenon of adaptation as an intertextual practise and as a rewriting form. In order to do this, we will base ourselves on the contribution of theories (semiotic, psycholinguistic, genetic…) on the one hand, in order to understand the processes implemented during the transformation. On the other hand, we will base our argument on adapters’ accounts. This will allow us to prove that the practise of adaptation can be described by general rules whose diversities as regards realization must also be taken into account according to eras and authors. The fact that we will study adaptations which lead to theatre with its generic specificities must be pointed at. Secondly, thanks to the modelling of elaborate adaptative practises in our first part, the purpose of this thesis is to analyse adaptation practises in contemporary literature for children: adapted texts, target audience, purposes, changes that have been carried on… The third purpose of our thesis is didactic, as we will deal with the place teaching assigns, today, to adaptation. We will question the official instructions of the board of Education on the subject, describe its handling in school books and give an account of the practises it leads to in secondary school classes. We will more specifically try to determine, from a didactic point of view, how the practise of adaptation can be an aid to the reading and writing acquisition
9

Lectures des Premiers vers de Germain Nouveau (1851-1920) : Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, intertextualité, intermétricité Readings of the Premiers vers of Germain Nouveau (1851-1920) : Paul Verlaine, Arthur Rimbaud, intertextuality, intermetricity

Lhermelier, Cyrille 16 January 2015 (has links)
Ce travail est consacré à l'étude quasi exhaustive des Premiers poèmes de Germain Nouveau (1851-1920) qui recouvrent la période 1872-1879. Le fil conducteur en est l'approfondissement de l'analyse des liens poétiques et personnels que le poète entretint avec Paul Verlaine et Arthur Rimbaud. L'objectif est de montrer comment la passion de Nouveau pour les oeuvres de ces deux étoiles a déterminé son esthétique, mais également dansquelle mesure sa poésie est restée très personnelle, lui conférant une place de choix parmi les poètes de la décennie qui suivit la Guerre de 1870. Une première partie étudie les poèmes des années 1872-1873, qui pour laplupart paraissent dans la Renaissance littéraire et artistique. Ces textes sont déjà parsemés de références métriques et intertextuelles aux poèmes de Verlaine et Rimbaud. Un deuxième mouvement est consacré à la rencontre humaine et poétique entre Germain Nouveau et Arthur Rimbaud. Nous tentons d'y préciser la chronologie des événements, à Paris puis à Londres, à travers la correspondance de Nouveau et divers témoignages, dont celui de Jean Richepin. Notre recherche s'intéresse enfin aux poèmes ultérieurs à 1874, ou non datés, parfois en prose, qui, toujours pleins d'inventions et d'originalité, témoignent des centres d'intérêt du poète, parmi lesquels la Commune de Paris et son écrasement semblent tenir bonne place. This work is devoted to the almost exhaustive study of early poems written by Germain Nouveau (1851-1920) covering the period 1872-1879. The common thread is the deepening of the analysis of poetic and personalrelationships that the poet has with Paul Verlaine and Arthur Rimbaud. The aim is to show how Nouveau’s passion for the works of these two stars has determined its aesthetic, but also how his poetry is still very personal, givinga prominent place among the poets of the decade that followed the war of 1870. The first part examines the poems in 1872-1873, most of which appeared in the literary and artistic renaissance. These texts are dotted with metric and intertextual references to Rimbaud and Verlaine’s poems. The second movement is dedicated to human and poetic meeting between Germain Nouveau and Arthur Rimbaud. We try to clarify the chronology of events, in Paris then in London, through Nouveau’s correspondence and various accounts, including the one of Jean Richepin. Our research is finally interested in subsequent poems to 1874 or undated, sometimes in prose, which, always full of invention and originality, show the Paris Commune and its crushing seem to hold a goodposition.
10

L'intertexte épique moderne dans la théorie et la pratique de l'épopée chez Chateaubriand The modern epic intertext in the theory and practice of epic in Chateaubriand

Gallo, Pierino 20 April 2012 (has links)
Les diverses formes de l'intertextualité (citation, allusion, résumé, traduction), appliquées aux mécanismes du premierdes genres (l'épopée), et analysées chez un auteur imprégné de révolutions, vont bien au-delà d'un simple exerciced'érudition. Interrogé dans un traité à vocation apologétique comme le Génie du christianisme, puis dans le rejetonpoétique de deux épopées capitales, Les Natchez et Les Martyrs, l'intertexte épique moderne- car c'est la modernitéqu'il faut construire au tournant de l'Ancien Régime à la Révolution et de cette dernière à l'Empire- dessine une grillede lecture qui relève à la fois du statut générique et de l'histoire des mentalités. Les poètes convoqués parChateaubriand dans le tissu textuel de l'épopée deviennent alors les interlocuteurs idéaux pour développer un discourssur l'Histoire. En suivant une démarche tripartie suggérée par l'auteur (sujet, caractères/passions, paysages), lamosaïque intertextuelle de Chateaubriand s'assemble tantôt pour révéler une connivence culturelle, tantôt pour ouvrirune contestation à la fois poétique et politique. L'analyse de ces mêmes tensions nous aide enfin à construire l'image laplus représentative du poète dans son Temps. The different types of intertextuality (quotation, allusion, summary, translation), applied to the mechanisms of the firstgenre (epie), and analysed through the works of an author grappling with various revolutions, are much more than anerudite practice. Examined in an apologetic treatise such as the Génie du christianisme, then in the poetic extension oftwo primary epie works, Les Natchez and Les Martyrs, the modern epie intertext - since modernity is what must beconstructed at the passage from the Old Regime to the French Revolution and from this one to Napoleon's Empiretracesout a point of view depending both on the rhetoric structure and on the history of mentalities. The poetsChateaubriand recalls in the texture of epie th us become the ideal interlocutors to work out a discourse on History.Following a three-terms approach, suggested by the author himself (tapie, characters/passions, landscapes), theintertextual mosaic of Chateaubriand sometimes reveals a cultural connivance sometimes inaugurates a poetical andpolitical contestation. The analysis of these tensions finally helps us to construct the most representative image of thepoet in his Time.

Page generated in 0.0813 seconds