• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 8
  • 1
  • Tagged with
  • 10
  • 10
  • 5
  • 5
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 3
  • 2
  • 2
  • 2
  • 2
  • 2
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Des représentations médiatiques en tant que techniques de gouvernance : le modèle de l'adolescente au sein d'une société du risque

Bouillon, Cariann 19 November 2020 (has links)
Cette thèse se questionne sur la façon dont diverses représentations de l’adolescente sont amalgamées afin d’encourager la production d’un certain modèle du sujet (adolescente) au sein de la société québécoise. Mon objectif avec cette question de recherche est d’explorer le rôle des médias dans le processus de gouvernance et de production du sujet au sein d'une société du risque. Nous utilisons un cadre théorique Foucaldien afin de nous interroger sur le modèle du sujet produit au sein du docudrame « Fugueuse » qui raconte la transformation d’une jeune femme vers le monde de la prostitution juvénile. À l’aide d'une analyse de récit des schémas actanciels, nous exposons les diverses représentations de l’adolescente qui sont nuancées, encouragées et/ou découragées au sein du récit. Cette analyse permet d'exposer le modèle du sujet produit par la série, soit le modèle hybride de l’adolescente toute-puissante qui juxtapose les notions de potentiels, de responsabilités et de vulnérabilités. Nous montrons que ce modèle invite les adolescentes à adhérer à cette vision du sujet et à participer au projet de gestion des risques mis de l’avant dans le récit. Ce docudrame joue ainsi un rôle dans le gouvernement des sujets au sein d’une société du risque. Nous exposons le rapport de pouvoir entre les médias et les sujets qui prend place au sein d’une société disciplinaire à l’ère du risque.
2

Au croisement entre pénurie d'eau et société du risque : un nouvel éclairage sur la problématique de l'eau

Roch, Lysiane January 2008 (has links) (PDF)
L'eau est nécessaire à la vie humaine, à sa dignité et au maintien de l'intégrité des écosystèmes qui soutiennent la vie. Elle constitue aussi une condition du développement: sans elle, les productions agricole, industrielle et énergétique sont impossibles. Au cours du 20e siècle, les activités humaines ont entraîné une dégradation croissante de cette ressource, au point où la capacité de réponse aux besoins des écosystèmes et des générations futures s'en trouve menacée. En parallèle, un grand nombre de besoins en eau demeurent toujours insatisfaits, malgré la multiplication des interventions visant à accroître la disponibilité de l'eau. Ce mémoire porte sur le rapport entre la disponibilité de l'eau et les besoins humains et écosystémiques. Nous cherchons plus spécifiquement à faire ressortir la contribution que deux cadres d'analyse, soit le concept de pénurie d'eau et la thèse de Beck sur la société du risque, ainsi que leur mise en commun, peuvent apporter à la compréhension de ce rapport. La pénurie d'eau apparaît comme un concept porteur mais insuffisant pour saisir l'articulation entre disponibilité de l'eau et besoins. Il permet de mettre en évidence un certain nombre de facteurs qui déterminent la disponibilité de l'eau, mais ne met pas suffisamment cette disponibilité en relation avec les besoins, principalement les besoins humains les plus fondamentaux ainsi que ceux des écosystèmes. La thèse de la société du risque, quant à elle, offre une perspective intéressante pour comprendre le rôle de l'industrialisation, et plus spécifiquement du développement technoscientifique, dans les problèmes environnementaux auxquels nous faisons face en cette fin de siècle. Elle s'applique donc bien à la question de l'eau. Elle a aussi pour intérêt de chercher à dégager les impacts de cette dégradation environnementale sur la dynamique de répartition sociale. Elle souffre toutefois d'une limite majeure, soit de ne pas inclure le rôle de la disponibilité des ressources dans le processus qu'elle décrit. La mise en commun de ces deux cadres d'analyse permet de dégager un ensemble de liens forts pertinents en regard de la problématique de l'eau. En retenant la contribution respective du concept de pénurie d'eau et de la thèse de la société du risque et en découvrant l'intérêt de la mise en commun des deux, nous élaborons un nouveau cadre d'analyse pour comprendre la problématique de l'eau sous l'angle du rapport entre disponibilité et besoins. Construit autour du concept de «manque d'eau», notre modèle propose de voir l'inadéquation entre disponibilité de l'eau et besoins à la fois comme un problème ayant justifié le recours au développement technoscientifique et comme un risque qui résulte de ce même processus. En raison de cette dynamique circulaire, le risque de manque d'eau peut avoir comme effet d'accroître la misère matérielle et de renforcer la logique de répartition des richesses. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pénurie d'eau, Manque d'eau, Société du risque, Beck, Disponibilité de l'eau, Besoins.
3

Gérer l'ingérable : la surveillance comme nouveau paradigme du discours de la société américaine du risque

Robichaud, Lyne 14 February 2013 (has links)
Cette thèse défend l’idée que, dans la lignée des événements qui ont suivi les attentats terroristes du 11 septembre 2001, le paradigme de la gestion du risque est devenu central dans les études de sécurité et dans les analyses de relations internationales. Dans le climat de risque engendré par les actes de terreur, le discours politique a mis en œuvre une biopolitique de la peur dans le but de normaliser les populations. Conséquemment, la surveillance est devenue une méthode de gouvernance de la société du risque, elle-même née d’une culture de la peur et du risque. Cette société du risque est construite politiquement et véhiculée par des récits précis qui ont pour but de gouverner un monde qui se gère de plus en plus difficilement, comme le montre l’ambiguïté des interprétations données aux attentats du 11 septembre 2001 et des différents langages pour les expliquer.
4

Gérer l'ingérable : la surveillance comme nouveau paradigme du discours de la société américaine du risque

Robichaud, Lyne 14 February 2013 (has links)
Cette thèse défend l’idée que, dans la lignée des événements qui ont suivi les attentats terroristes du 11 septembre 2001, le paradigme de la gestion du risque est devenu central dans les études de sécurité et dans les analyses de relations internationales. Dans le climat de risque engendré par les actes de terreur, le discours politique a mis en œuvre une biopolitique de la peur dans le but de normaliser les populations. Conséquemment, la surveillance est devenue une méthode de gouvernance de la société du risque, elle-même née d’une culture de la peur et du risque. Cette société du risque est construite politiquement et véhiculée par des récits précis qui ont pour but de gouverner un monde qui se gère de plus en plus difficilement, comme le montre l’ambiguïté des interprétations données aux attentats du 11 septembre 2001 et des différents langages pour les expliquer.
5

Gérer l'ingérable : la surveillance comme nouveau paradigme du discours de la société américaine du risque

Robichaud, Lyne January 2013 (has links)
Cette thèse défend l’idée que, dans la lignée des événements qui ont suivi les attentats terroristes du 11 septembre 2001, le paradigme de la gestion du risque est devenu central dans les études de sécurité et dans les analyses de relations internationales. Dans le climat de risque engendré par les actes de terreur, le discours politique a mis en œuvre une biopolitique de la peur dans le but de normaliser les populations. Conséquemment, la surveillance est devenue une méthode de gouvernance de la société du risque, elle-même née d’une culture de la peur et du risque. Cette société du risque est construite politiquement et véhiculée par des récits précis qui ont pour but de gouverner un monde qui se gère de plus en plus difficilement, comme le montre l’ambiguïté des interprétations données aux attentats du 11 septembre 2001 et des différents langages pour les expliquer.
6

L'invention du contrôle des risques dans les organismes d'assurance

De Lagarde, Olivier 23 June 2010 (has links) (PDF)
L'Union européenne refonde entièrement le dispositif de contrôle prudentiel des organismes d'assurance dans le cadre de la Directive Solvabilité II. En cours de mise en place, la Directive, qui peut être comparée à la norme prudentielle bancaire Bâle II, a surtout été analysée sous l'angle des techniques actuarielles. Mais la réforme soulève aussi des enjeux sociopolitiques importants. En instituant un nouveau contrôle sectoriel des risques, les assureurs – véritables inventeurs du dispositif – démontrent la portée politique de la théorie de l'auditabilité formulée par Power. En effet, les institutions d'assurance qui ont codéfini les normes de sécurité auxquelles elles vont être soumises, attachent davantage d'importance à la promotion de leur conformité aux nouvelles règles prudentielles qu'à l'efficience du dispositif mis en œuvre. Les conséquences potentielles sur le secteur sont pourtant lourdes. L'assurance encourt en effet le risque d'une financiarisation complète, au détriment de sa mission spécifique de protection. Elle pourrait aussi saisir cette opportunité pour réinventer sa diversité. Le contexte de la crise économique, qui a conduit les gouvernants à s'intéresser aux dispositifs de régulation, souligne le paradoxe foucaldien de la surveillance prudentielle de l'assurance : il s'agit de sécuriser une technologie de sécurité. Dans le cadre de la postmodernité financière, le contrôle des risques se politise et vient jouer le rôle du restaurateur de confiance afin de sauver le modèle libéral de ses propres turpitudes.
7

Les fondements éthiques de la Responsabilité Sociale

Vallaeys, François 05 December 2011 (has links) (PDF)
Nous sommes devenus insoutenables. Il faut organiser une responsabilité globale pour prendre soin deseffets systémiques planétaires de l'action collective. La Responsabilité Sociale peut être le modèlepratique de cette responsabilité au niveau des organisations. Mais il faut pouvoir fonder éthiquementcette nouvelle responsabilité collective, sans auteur, prospective, et qui n'impute plus tant les actes enles attribuant à des sujets que les impacts des actes en créant des collectifs solidaires. C'est ce que nousfaisons dans cette thèse, en fondant une éthique à trois dimensions : vertu, justice, soutenabilité ; et enreformulant la Responsabilité Sociale des Sciences comme celle des Entreprises sous l'égide d'uneéthique de la discussion. Sur ces fondements éthiques, la Responsabilité Sociale ne peut plus êtreconçue comme engagement volontaire mais comme devoir à institutionnaliser par régulation hybridede notre coresponsabilité
8

Discours et politique du répertoire public de délinquants sexuels : la « Loi de Megan » au New Jersey

Laurin, Patrick 12 1900 (has links)
Le 29 juillet 1994, Megan Kanka, une jeune fille de sept ans de la municipalité de Hamilton au New Jersey, est enlevée, agressée sexuellement et tuée par ce qui se révélera être son voisin d’en face, Jesse Timmendequas. À l’époque, l’assaillant de Megan avait déjà fait l’objet de deux condamnations pour agression sexuelle. Suite à cette tragédie, les parents de Megan luttèrent pour la création d’une loi qui révélerait automatiquement au public l’identité et le lieu de résidence des délinquants sexuels. Moins de trois mois plus tard, la « Loi de Megan » était ratifiée. Ainsi un répertoire étatique centralisé de délinquants sexuels en partie disponible au public fut créé. Notre étude se centre sur ce cas et tente de comprendre comment une construction particulière de la délinquance sexuelle comme problème social mena à la réponse pénale spécifique qu’était la Loi de Megan. Pour ce faire, nous analysons les discours et argumentaires politiques en lien avec l’affaire. Huit entretiens avec différents acteurs impliqués dans le débat politique menant à la création de la loi de Megan furent effectués. Une analyse de plus de 150 articles de journaux et de quelques projets et textes de lois fut également effectuée. Nos résultats soulignent d’abord le rôle primordial qu’avait le contexte sociopolitique autant sur la construction du problème social de la délinquance sexuelle que sur la solution qui lui était liée. L’analyse du cas nous indique également que la dyade problème-solution s’élabora en conjonction, dans un cadre temporel uniforme, dont les seules étapes détectables sont celles du narratif de la mort de Megan et de l’élaboration concrète de la loi. En d’autres mots, la mort de Megan ne constituait qu’un point focal qui permit à des acteurs de mettre en pratique des concepts déjà largement partagés. L’étude conclue en liant le contexte sociopolitique du Canada à celui retrouvé dans notre étude de cas et suggère qu’une construction similaire de la délinquance sexuelle comme problème peut facilement être envisageable chez nous. Si personne ne souhaite l’occurrence d’une situation comparable à celle vécue par Megan Kanka et sa famille, cet élément nous apparaît comme étant celui qui propulserait réellement cette construction sur la place publique, à condition bien évidemment qu’une personne ou un groupe de personnes en fassent une question à débattre. / On July 29th 1994, Megan Kanka, a 7 year old girl from Hamilton Township in New Jersey, is kidnapped, sexually molested and killed by what will prove to be the Kanka’ front door neighbor, Jesse Timmendequas. At the time, Megan’s assailant had already been twice convicted of sex crimes. Following this tragedy, Megan’s parents fought to obtain a law that would notify the public on the identity as well as the residency of sex offenders. Less than three months later, "Megan’s Law" was ratified. A state-wide sex offender registry was thus created, for which public notification was partly available. Our study focuses on this case, as we try to understand how the construction of sexual offending as a social problem led to the specific penal response that was Megan’s Law. To accomplish this, we analyzed the political discourse and arguments inherent to the case. Eight interviews with different political actors involved in the political debate leading to the implementation of Megan’s Law were conducted. Over 150 newspaper articles and some pieces of legislation were also analyzed. Our results highlight the essential role that the sociopolitical context had on the construction of sex offending as a social problem as well as the solution to which it was linked. Analysis of this case also indicates that the problem-solution dyad was constructed in conjunction, in a uniform time frame, for which the only detectable stages were those of the narrative concerning the death of Megan and the actual development of the law. In other words, Megan’s death was only a focal point that allowed certain political actors to turn into action already widely shared concepts. The study concludes by linking Canada’s sociopolitical context to the one found in our case study, and suggests that a similar construction of the sex offender problem can easily be considered. Though nobody wishes for the occurence of an event comparable to that experienced by Megan Kanka and her family, this element appears to us as one that would propel this construction to a public arena, provided of course that a person or a group of people make the issue the topic of a public debate.
9

Les fondements éthiques de la Responsabilité Sociale / Ethics foundation of social responsability

Vallaeys, François 05 December 2011 (has links)
Nous sommes devenus insoutenables. Il faut organiser une responsabilité globale pour prendre soin deseffets systémiques planétaires de l’action collective. La Responsabilité Sociale peut être le modèlepratique de cette responsabilité au niveau des organisations. Mais il faut pouvoir fonder éthiquementcette nouvelle responsabilité collective, sans auteur, prospective, et qui n’impute plus tant les actes enles attribuant à des sujets que les impacts des actes en créant des collectifs solidaires. C’est ce que nousfaisons dans cette thèse, en fondant une éthique à trois dimensions : vertu, justice, soutenabilité ; et enreformulant la Responsabilité Sociale des Sciences comme celle des Entreprises sous l’égide d’uneéthique de la discussion. Sur ces fondements éthiques, la Responsabilité Sociale ne peut plus êtreconçue comme engagement volontaire mais comme devoir à institutionnaliser par régulation hybridede notre coresponsabilité / We have become unsustainable. We have to organize a global responsibility to take care of theplanetary side-effects of human action. Social Responsibility may be the practical model of thisresponsibility for the various organizations. But we must found ethically this new collective,anonymous and prospective responsibility, which is not imputing acts to somebody any longer, butcreates united groups to take care of the impacts of people’s acts. In this philosophical thesis, we definea 3D ethic: virtue, justice, sustainability. We reformulate Corporate Social Responsibility andScientific Social Responsibility under the aegis of the discourse ethics (Apel, Habermas). Because ofthis ethical foundation, Social Responsibility can no longer be conceived as a voluntary commitmentbut as a duty that has to be institutionalized by a hybrid regulation of our shared responsibility / Nos hemos vuelto insostenibles. Hay que organizar una responsabilidad global para cuidar de losefectos sistémicos planetarios de la acción colectiva. La responsabilidad social puede ser el modelopráctico de esta responsabilidad en las organizaciones. Pero hay que poder fundamentar éticamenteesta nueva responsabilidad colectiva, sin autor, prospectiva, y que, en lugar de imputar actos a sujetos,imputa más bien impactos de los actos creando colectivos solidarios. Es lo que hacemos en esta tesis,fundamentando una ética en tres dimensiones: virtud, justicia, sostenibilidad; y reformulando laresponsabilidad social científica tanto como empresarial en términos de ética del discurso. Sobre estosfundamentos éticos, ya no se puede seguir concibiendo la responsabilidad social como compromisovoluntario facultativo, sino como deber a institucionalizar mediante una regulación híbrida de nuestracorresponsabilidad
10

Discours et politique du répertoire public de délinquants sexuels : la « Loi de Megan » au New Jersey

Laurin, Patrick 12 1900 (has links)
Le 29 juillet 1994, Megan Kanka, une jeune fille de sept ans de la municipalité de Hamilton au New Jersey, est enlevée, agressée sexuellement et tuée par ce qui se révélera être son voisin d’en face, Jesse Timmendequas. À l’époque, l’assaillant de Megan avait déjà fait l’objet de deux condamnations pour agression sexuelle. Suite à cette tragédie, les parents de Megan luttèrent pour la création d’une loi qui révélerait automatiquement au public l’identité et le lieu de résidence des délinquants sexuels. Moins de trois mois plus tard, la « Loi de Megan » était ratifiée. Ainsi un répertoire étatique centralisé de délinquants sexuels en partie disponible au public fut créé. Notre étude se centre sur ce cas et tente de comprendre comment une construction particulière de la délinquance sexuelle comme problème social mena à la réponse pénale spécifique qu’était la Loi de Megan. Pour ce faire, nous analysons les discours et argumentaires politiques en lien avec l’affaire. Huit entretiens avec différents acteurs impliqués dans le débat politique menant à la création de la loi de Megan furent effectués. Une analyse de plus de 150 articles de journaux et de quelques projets et textes de lois fut également effectuée. Nos résultats soulignent d’abord le rôle primordial qu’avait le contexte sociopolitique autant sur la construction du problème social de la délinquance sexuelle que sur la solution qui lui était liée. L’analyse du cas nous indique également que la dyade problème-solution s’élabora en conjonction, dans un cadre temporel uniforme, dont les seules étapes détectables sont celles du narratif de la mort de Megan et de l’élaboration concrète de la loi. En d’autres mots, la mort de Megan ne constituait qu’un point focal qui permit à des acteurs de mettre en pratique des concepts déjà largement partagés. L’étude conclue en liant le contexte sociopolitique du Canada à celui retrouvé dans notre étude de cas et suggère qu’une construction similaire de la délinquance sexuelle comme problème peut facilement être envisageable chez nous. Si personne ne souhaite l’occurrence d’une situation comparable à celle vécue par Megan Kanka et sa famille, cet élément nous apparaît comme étant celui qui propulserait réellement cette construction sur la place publique, à condition bien évidemment qu’une personne ou un groupe de personnes en fassent une question à débattre. / On July 29th 1994, Megan Kanka, a 7 year old girl from Hamilton Township in New Jersey, is kidnapped, sexually molested and killed by what will prove to be the Kanka’ front door neighbor, Jesse Timmendequas. At the time, Megan’s assailant had already been twice convicted of sex crimes. Following this tragedy, Megan’s parents fought to obtain a law that would notify the public on the identity as well as the residency of sex offenders. Less than three months later, "Megan’s Law" was ratified. A state-wide sex offender registry was thus created, for which public notification was partly available. Our study focuses on this case, as we try to understand how the construction of sexual offending as a social problem led to the specific penal response that was Megan’s Law. To accomplish this, we analyzed the political discourse and arguments inherent to the case. Eight interviews with different political actors involved in the political debate leading to the implementation of Megan’s Law were conducted. Over 150 newspaper articles and some pieces of legislation were also analyzed. Our results highlight the essential role that the sociopolitical context had on the construction of sex offending as a social problem as well as the solution to which it was linked. Analysis of this case also indicates that the problem-solution dyad was constructed in conjunction, in a uniform time frame, for which the only detectable stages were those of the narrative concerning the death of Megan and the actual development of the law. In other words, Megan’s death was only a focal point that allowed certain political actors to turn into action already widely shared concepts. The study concludes by linking Canada’s sociopolitical context to the one found in our case study, and suggests that a similar construction of the sex offender problem can easily be considered. Though nobody wishes for the occurence of an event comparable to that experienced by Megan Kanka and her family, this element appears to us as one that would propel this construction to a public arena, provided of course that a person or a group of people make the issue the topic of a public debate.

Page generated in 0.0702 seconds