• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 36
  • 6
  • 3
  • Tagged with
  • 43
  • 43
  • 30
  • 27
  • 18
  • 7
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 5
  • 4
  • 4
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
1

Associations antimétabolites fluoropyrimidiques-thérapies ciblées : étude des déterminants moléculaires de réponse et non-réponse / Targeted therapy-fluoropyrimides combination : study of molecular determinants

Chefrour, Mohamed 13 July 2010 (has links)
Associer les thérapies ciblées et la chimiothérapie cytotoxique constitue un axe thérapeutique extrêmement prometteur en oncologie clinique. La combinaison des fluoropyridines orales de dernière génération (capécitabine) aux inhibiteurs de tyrosine kinase (erlotinib, lapatinib)a ainsi été proposée dans divers contextes cliniques, avec une efficacité variable, allant de l'échec (pancréas) à la réponse thérapeutique (sein). L'objectif de ce travail de recherche est de dégager, sur des modèles expérimentaux non-cliniques, un rationnel pharmacologique d'utilisation de la capécitabine avec divers TKI. Ce travail se focalise notamment sur l'étude de la modulation des déterminants de réponse aux drogues dans les modèles pancréatiques(association capecitabine + erlotinib) et mammaires (capecitabine + lapatinib). Nous avons ainsi pu montrer les effets délétères de l'association erlotinib-capecitabine dans les modèles pancréatiques chimio-résistants, liés d'une part à un effet represseur de l'expression du récepteur à l'EGF par la capécitabine, combiné à une sécrétion exocrine de VEGF en réponse aux diverses séquences d'association testées. Ces effets se sont soldés par l'obtention de réponses antagonistes aux drogues combinées, comparativement aux monothérapies respectives. Nos données suggèrent que quelle que soit la séquence d'utilisation envisagée,capecitabine et erlotinib ne devraient jamais faire l'objet d'association. A contrario, l'étude de l'association lapatinib-capecitabine sur diverses lignées mammaires a permis de mettre en évidence un effet positif allant de la supra-additivité à la synergie. Nos données suggèrent que c'est d'une part par une dérégulation de la thymidylate syntahse par le lapatinib qu'une plus grande efficacité anti-proliférative est obtenue. Par ailleurs, une meilleure inhibition de la voie p-AKT après exposition à la capécitabine des cellules traitées par le lapatinib pourraitde surcroît expliquer la synergie observée. Nos données suggèrent qu'une utilisation concomitante de ces deux molécules devrait garantir un gain d'efficacité optimal. La synergie de l'association a été conservée sur un modèle de souris porteuses de tumeurs mammaires ectotopiques et traitées de façon concomitante, avec un net ralentissement de la croissance tumorale comparativement aux animaux traités par monothérapie, sans augmentation de la toxicité médicamenteuse.En conclusion, nos données illustrent le fait que les associations thérapiesciblées/antimétabolites doivent faire l'objet systématiquement d'un travail préalable de recherche des déterminants oncopharmacologiques d'efficacité afin d'anticiper le gain d'efficacité qu'on est en droit d'en tirer, et d'identifier au mieux les modalités d'association de ces drogues. / Optimizing cancer treatments remains an on going task. The rise over the last decade of a new class of anticancer agents (the so-called “targeted therapies”) has fuelled agreat hope in the search for achieving better response with lower toxicities. To date,the actual efficacy of targeted therapies used alone looks in some respect below the initial expectations, and associating them with classic cytotoxic drugs represents therefore a new promising combinational strategy in clinical oncology. However, littleis known on the pharmacologic rationale for combing these drugs, and identifying molecular determinants could help to rationalize the way the drugs should beassociated. Anti-EGFR erlotinib (Tarceva®) has been approved for the treatment of patients with metastatic pancreatic cancer, in combination with a standard chemotherapy, gemcitabine, both in the USA and in Europe. Its combination with capecitabine has recently been tested in patients with gemcitabine-refractorypancreatic tumours, with limited success. Lapatinib (Tykerb®) is an innovative small molecule with unique dual-TK inhibitory action against both HER1 and HER2.Lapatinib showed clinical efficacy in various models and has heightened the expectation for new breast cancer therapies. Associating lapatinib with capecitabine(Xeloda®) has been recently approved for the treatment of patients with HER2+metastatic breast cancer, after failure of trastuzumab treatment, both in the USA andin Europe as well. The aim of our work was to study, either in vitro or in tumor bearing animals, the effects of these drugs used either alone or in combination. In this preclinical study, we studied the molecular determinants of this new targeted therapies + antimetabolite association on various, representative human pancreatic and breast cancer cell lines. Efficacy and apoptosis experiments were performed after concomitant and various sequential combinations, along with study ofresponse/resistance determinants such as dihydropyrimidine dehydrogenase (DPD),thymidylate synthase (TS), thymidine phosphorylase (TP), Bax, Bcl-2, P21 andHER1/2 signaling pathway. Determination of Chou & Talalay combination indices (CI)allowed us to determine whether the tested associations led to synergism, additivity or antagonism. The best sequences found were transposed to tumor-bearing animal model for in vivo confirmation of the efficacy observed in vitro. Lapatinib andcapecitabine showed additive to moderate synergistic effects in our breast cancer celllines. Further experiments were performed to identify the mechanisms underlyingthis efficacy. We first found that lapatinib down-regulates thymidylate synthase (-30%) but did not have any effect on dihydropyrimidine dehydrogenase levels, thussuggesting theoretically a better cytotoxic effect of capecitabine within tumor cellspreliminary exposed to Lapatinib. Besides, capecitabine, when added to lapatinib,strongly down-regulates P-AKT and p-P42/44, thus allowing a deeper inhibition of the downstream signaling pathway after inhibition of HER1 and HER2. Muchinterestingly, we showed as well an increase of the Bax/Bcl2 ratio in cells exposed toboth drugs, leading to the enhancement of apoptosis induction and cell death. Thisfinding is fully consistent with the fact that the association of lapatinib andcapecitabine led to an increase of the P21 protein expression and consequently tothe arrest of cell cycle indeed. Besides, in pancreatic cancer cell lines, wedemonstrated that erlotinib up-regulated thymidine phosphorylase (+50%) anddown-regulated dihydropyrimidine dehydrogenase (-55%), thus suggestingtheoretically a better activation of capecitabine within tumor cells preliminaryexposed to erlotinib. We checked as well that Bax, P27, p-AKT were fully functionalin our models. Nevertheless, when not antagonist, only moderate additive effectswere achieved. To understand these rather surprising results, further experimentswere performed to identify the putative causes of this lack of efficacy. We first foundthat capecitabine down-regulates EGFR (-35%) in capan-1 cells with no effect on itsdownstream signalisation pathway nor antiproliferative related effects, thussuggesting a possible loss of efficacy when cells were subsequently treated witherlotinib due to the diminution of its target. Much interestingly, we showed as well adramatic overexpression of both cytosolic (+100 up to +1900%) and extra-cellular(+100 up to 3500%) VEGF secretion in response to our treatments, leading possibly to a boost in cell proliferation. Taken together, this in vitro study suggests that themore-than-additive efficacy observed when associating lapatinib and capecitabine inbreast cancer is based upon TS modulation and down-regulation of HER1/2 signalingpathways, resulting in apoptosis and cell death eventually. In vivo experiments are ongoing to fully confirm these data. Concerning the erlotinib/capecitabineassociation in pancreatic cancers, we suggest that VEGF secretion could be a new,major mechanism of resistance to the erlotinib + capecitabine association inpancreatic cancers, and, possibly, to other targeted therapy + antimetabolitescombinations. To test this hypothesis, further experiments including the use of anti-VEGF bevacizumab will be undertaken.
2

Etude par arn interférence de l'expression du gène aspm dans les cellules souches tumorales des gliomes de haut grade

Ngwabyt-Bikeye, Sandra Nadia 29 June 2011 (has links) (PDF)
Les gliomes sont les tumeurs cérébrales primitives les plus fréquentes de l'adulte. Le glioblastome (grade IV) en est la forme la plus agressive, caractérisé par sa résistance aux traitements actuels (chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie). La mortalité de cette pathologie est quasi constante (survie médiane de 15 mois), ce qui justifie l'importance de découvrir de nouvelles cibles thérapeutiques. Le challenge est d'arriver à identifier des marqueurs spécifiques pour proposer un schéma thérapeutique alignant des stratégies de thérapies ciblées qui vont améliorer la prise en charge clinique, la survie globale et la survie sans progression des patients atteints de ces pathologies. Deux axes sont au centre des recherches fondamentales, translationnelles et cliniques. Le premier axe se définit autour du développement de molécules inhibitrices des voies de signalisation et le second autour du concept de cellules souches tumorales (CST) de glioblastomes (GBM) découvertes récemment dans le cerveau et qui révolutionnent la conception de la transformation tumorale.ASPM (Abnormal Spindle Like Microcéphaly Associated) est une cible candidate pertinente susceptible de participer au développement des gliomes (Horvath et al., 2007 ; Hagmann et al., 2008). Cette protéine régule la prolifération des neuroblastes, elle est fortement exprimée au stade embryonnaire, mais, reste faiblement exprimée dans le cerveau adulte. Par ailleurs, ASPM est impliquée dans divers processus de cancérisation (surexprimée dans les cancers du sein, du foie et du cerveau...), toute fois, le mécanisme responsable de cette dérégulation n'est pas encore bien caractérisé.Nos études menées sur une série de 169 gliomes humains, sélectionnés à partir de notre cohorte de patients, montrent que le gène ASPM est un marqueur de la progression vers la malignité, les grades les plus élevés exprimant le plus fortement ASPM. En outre, nous avons également montré que le niveau des transcrits d'ASPM est augmenté dans les récidives de gliomes et qu'en in vitro, ASPM contrôle la formation des gliomasphères (CST de GBM) avec une augmentation de l'expression de ses transcrits dans les cultures in vitro au fil des passages. En continuité de ces observations, nous avons alors développé un sh-miR-RNA spécifique d'ASPM permettant l'extinction post-transcriptionnelle de ce gène. Les résultats obtenus in vitro montrent que la perte d'expression d'ASPM conduit à un arrêt de la prolifération et aboutit à une mort cellulaire massive.Actuellement, des modèles de greffe de gliomasphères chez la souris (orthotopique) sont en cours de développement pour confirmer les effets observés in vitro et vérifier in vivo la validité de notre approche thérapeutique. En perspective, nous tenterons d'étudier les effets du silencing d'ASPM sur la voie de signalisation la plus dérégulée (pRB / E2F ou PI3K / AKT). Enfin, nous étudierons le rôle potentiel de cette protéine dans le contrôle du cycle cellulaire, et, in fine la mise en évidence de ses partenaires...
3

Adénocarcinome canalaire pancréatique, mécanisme moléculaire et approche thérapeutique / Pancreatic ductal adenocarcinoma, molecular mechanism and therapeutic approach

Lafitte, Marie 18 October 2012 (has links)
L’adénocarcinome canalaire pancréatique est une maladie agressive et dévastatrice qui est caractérisée par une progression rapide et une résistance aux traitements. Le développement de nouveaux vecteurs à fort potentiel de transfert de gène dans les cellules tumorales pourrait être un outil performant et innovant pour améliorer les traitements existants. Nous avons développé un système de ciblage des cellules tumorales pancréatiques via l’antigène de surface Mucine 4 en utilisant des vecteurs lentiviraux spécifiques permettant le transfert efficace du gène cytotoxique de la Thymidine Kinase (hsv-TK) directement dans des modèles de tumeurs. La transduction lentivirale de cellules tumorales pancréatiques a été possible dans des xénogreffes orthotopiques. Le transfert du gène TK suivi d’un traitement au ganciclovir a montré des résultats encourageants in vivo. L’approche thérapeutique présentée ici semble être plus sécurisé, plus spécifique et aussi efficace qu’un lentivirus à large tropisme pour le transfert de gène dans les tumeurs pancréatiques. La mise en évidence de nouvelles cibles moléculaires dont la dérégulation participe au développement et à l’agressivité des tumeurs pancréatiques pourraient être utilisées pour moduler favorablement les traitements thérapeutiques en cours. De plus, ces nouvelles cibles moléculaires pourraient également servir de facteur de détection précoce ou de marqueurs pronostiques de l’adénocarcinome pancréatique. L’implication des isoformes du récepteur FGFR3 dans les mécanismes moléculaires de l’adénocarcinome pancréatique a été évaluée pour la première fois. Un rôle opposé d’oncogène et de gène suppresseur de tumeur a été découvert pour le FGFR3 en fonction du contexte cellulaire. Des voies de signalisation différentes sont empruntées pour induire ces effets opposés dans les cellules tumorales pancréatiques. Cette nouvelle donnée devra être considérée pour des thérapies ciblées impliquant des inhibiteurs de tyrosine kinases qui, s’ils sont utilisés dans un mauvais contexte cellulaire, pourraient être plus dangereux que bénéfiques. / Pancreatic ductal adenocarcinoma is an aggressive and devastating disease, which is characterized by rapid progression and resistance to treatment. The development of new vectors with high potential of gene transfer in tumor cells could be an innovative and valuable tool. We have developed a strategy of pancreatic tumor cells targeting with the cell surface marker Mucin 4 using specific lentiviral vectors for the efficient transfer of the thymidine kiniase cytotoxic gene within the tumor. Lentiviral transduction of human pancreatic tumor cells was possible when cells were grafted orthotopically. The hsv-TK/GCV anti-cancer system showed promising results in vivo. The approach presented here appeared to be a safer, much more specific and an as efficient way to perform gene delivery in pancreatic tumors, in comparison with a broad tropism lentivirus. Discovering new molecular targets which modulation contributes to the development and aggressiveness of pancreatic tumors could favorably modulate the current therapies. Furthermore, these new molecular targets could also serve as factors of early detection or prognostic markers of pancreatic adenocarcinoma. The involvement of FGFR3 receptor in the molecular mechanisms of pancreatic adenocarcinoma was evaluated for the first time. Opposite roles of both oncogene and tumor suppressor gene have been discovered for FGFR3 depending on the cellular context. Importantly, molecular pathways supporting these effects are different. This new data should be considered for targeted therapies involving tyrosine kinase inhibitors. If used in the wrong cell context they could be more dangerous than beneficial
4

Identification de nouvelles voies de signalisation activées dans les léiomyosarcomes / Identification of novel activated signalling pathways in Leiomyosarcomas

El Sayadi, Hiba 23 December 2009 (has links)
Les léiomyosarcomes sont des tumeurs malignes mésenchymateuses composées de cellules à différentiation musculaire lisse. Elles présentent des altérations génétiques complexes avec pertes et gains de chromosomes variables selon les tumeurs, sans anomalies moléculaires récurrentes permettant de définir une entité nosologique contrairement aux sarcomes associés à des translocations (sarcome d’Ewing), ou à des mutations (GIST). Les évènements moléculaires pilotant la tumeur restent inconnus et donc aucune thérapie ciblée n’est encore identifiée. L’objectif de ce travail était d’identifier par protéomique de nouvelles cibles potentielles dans les LMS. Nous avons identifié des kinases activées en analysant le profil d’expression et de phosphorylation des protéines de signalisation, sur une série de 13 tumeurs congelées. Parmi celles-ci, une surexpression de Tyro-3, PKCq, et MSH2 et une perte de phosphorylation de FAK Y397 ont été détectées dans les tumeurs comparées au tissu sain. Une classification hiérarchique non supervisée a montré deux groupes de LMS ayant des profils d’expression protéique distincts. Nous nous sommes intéressés à Tyro-3 dont la co-expression avec son ligand Gas6 a été exclusivement associée à la phosphorylation d’Akt dans 8 des 13 LMS. Ces corrélations ont été retrouvées dans les deux lignées SK-LMS-1 et CNIO AA. La déphosphorylation de FAK Y397 a été observée uniquement dans CNIO AA qui exprime fortement Gas6. L’ajout de Gas6 exogène à SK-LMS-1 induit la phospho-Akt, et la déphosphorylation de FAK Y397. La double extinction de l’expression des gènes de Tyro-3 et Axl dans CNIO AA réduit la viabilité des cellules, suggérant un rôle crucial de cette voie dans les LMS / Soft tissue and visceral leiomyosarcoma account for 15% of all sarcomas in adults. Molecular alterations in LMS are not well characterized, with often complex gains and losses of chromosome segments. We investigated the expression or phosphorylation of kinases and downstream signalling molecules in a series of fresh frozen LMS and cell lines with the aim to identify potential targets for targeted therapy. Four proteins were found differentially expressed including Tyro3, a receptor tyrosine kinase. The functional activity of Tyro3 was investigated in 2 LMS cell lines, SK-LMS-1 and CNIO AA. Four proteins and phosphoproteins were found differentially expressed in LMS samples as compared to NSM: an hypophosphorylation of FAK Y397 was observed in all samples while Tyro3, MSH2, and PKC theta were found overexpressed in LMS samples. Gas6, the ligand of Tyro3 was found expressed in 8 of the 13 samples, and the coexpression of Gas6 and Tyro3 was found exclusively associated with Akt phosphorylation. Both SK-LMS-1 and CNIO AA LMS cell lines were found to express Tyro3, while Gas6 expression was only observed in CNIO AA cells. P-Akt was expressed spontaneously in CNIO AA, but not in SKLMS-1, while the opposite figure was observed for phosphorylated FAK Y397. Exposure of SKLMS-1 to exogenous Gas6 induced P-Akt, and resulted in a reduction of FAK Y397 phosphorylation. Transfection of CNIO AA with siRNA directed against, Tyro3 and Axl genes induced a reduction of the expression of the specific proteins, and when combined, significantly reduced CNIO AA cell viability. Gas 6 a ligand of Tyro3 is expressed in a subset of LMS tumors and cell lines, and may exert autocrine activities in a subset of LMS
5

Identification de nouvelles voies de signalisation activées dans les léiomyosarcomes

El Sayadi, Hiba 23 December 2009 (has links) (PDF)
Les léiomyosarcomes sont des tumeurs malignes mésenchymateuses composées de cellules à différentiation musculaire lisse. Elles présentent des altérations génétiques complexes avec pertes et gains de chromosomes variables selon les tumeurs, sans anomalies moléculaires récurrentes permettant de définir une entité nosologique contrairement aux sarcomes associés à des translocations (sarcome d'Ewing), ou à des mutations (GIST). Les évènements moléculaires pilotant la tumeur restent inconnus et donc aucune thérapie ciblée n'est encore identifiée. L'objectif de ce travail était d'identifier par protéomique de nouvelles cibles potentielles dans les LMS. Nous avons identifié des kinases activées en analysant le profil d'expression et de phosphorylation des protéines de signalisation, sur une série de 13 tumeurs congelées. Parmi celles-ci, une surexpression de Tyro-3, PKCq, et MSH2 et une perte de phosphorylation de FAK Y397 ont été détectées dans les tumeurs comparées au tissu sain. Une classification hiérarchique non supervisée a montré deux groupes de LMS ayant des profils d'expression protéique distincts. Nous nous sommes intéressés à Tyro-3 dont la co-expression avec son ligand Gas6 a été exclusivement associée à la phosphorylation d'Akt dans 8 des 13 LMS. Ces corrélations ont été retrouvées dans les deux lignées SK-LMS-1 et CNIO AA. La déphosphorylation de FAK Y397 a été observée uniquement dans CNIO AA qui exprime fortement Gas6. L'ajout de Gas6 exogène à SK-LMS-1 induit la phospho-Akt, et la déphosphorylation de FAK Y397. La double extinction de l'expression des gènes de Tyro-3 et Axl dans CNIO AA réduit la viabilité des cellules, suggérant un rôle crucial de cette voie dans les LMS
6

Conception et évaluation d'une sonde CMUT mixte dédiée à la thérapie ciblée à guidage ultrasonore / Design and evaluation of ultrasound-guided focused ultrasound CMUT probe for targeted therapy

Gross, Dominique 24 November 2015 (has links)
Présentés pour la première fois en 1994, les transducteurs ultrasonores capacitifs micro- usinés, ou CMUTs (Capacitive Micromachined Ultrasonic Transducers), représentent une technologie alternative aux matériaux piézoélectriques pour la transduction électroacoustique. En particulier, leur souplesse de conception et leur haut degré de miniaturisation en font des candidats privilégiés pour le développement de sondes mixtes complexes alliant thérapie et imagerie par ultrasons. C’est dans ce contexte que s’est inscrit ce travail de thèse, dédié au développement d’une première sonde CMUT mixte. Le document débute par une présentation générale de la technologie et du contexte du projet. Puis, le développement est présenté, en commençant par les étapes préliminaires de modélisation numérique jusqu’aux caractérisations les plus avancées du prototype fabriqué. Les résultats démontrent l’intérêt de la technologie pour les applications visées. / Presented for the first time in 1994, capacitive micromachined ultrasonic transducers (CMUT) are a promising alternative to the piezoelectric technology for electroacoustic transduction. Particularly, their intrinsic design flexibility and miniaturization capability are strong advantages for the manufacturing of high-end Ultrasound-guided Focused Ultrasound (USgFUS) probes. The work presented in this Ph.D. dissertation is devoted to the f irst development of a USgFUS CMUT probe. After a general introduction of the CMUT technology and the context of this research project, the development is reported starting from the preliminary numerical studies to the most advanced characterizations of the fabricated device. The first results demonstrate the benefits of this technology for the targeted applications.
7

Développement de vecteurs ciblants pour la détection et la thérapie des tumeurs / Development of targeting vectors for tumors' detection and therapy

Karageorgis, Anastassia 21 January 2014 (has links)
La bonne prise en charge des tumeurs repose sur un diagnostic précoce et une thérapie ciblée efficace. Nousétudions dans ce projet trois outils théranostiques, différents par leur origine et par leurs caractéristiques, afin dedémontrer leur intérêt pour l’imagerie et la thérapie des tumeurs.Le premier est un outil biologique, les cellules souches mésenchymateuses humaines connues pour leur tropismenaturel pour les sites inflammatoires et/ou hypoxiques, qui devrait donc leur permettre d’atteindre les tumeurs.Le deuxième outil consiste en des nanoparticules fonctionnalisées ou non avec un ligand ciblant les cellulestumorales, délivrées sous forme de spray dans les poumons. Cette méthode présente l’avantage de développer unoutil peu invasif pouvant être administré chez un patient présentant un cancer du poumon disséminé.Le dernier est un outil synthétique, bien défini structurellement, synthétisable de manière reproductible, de petitetaille, qui, après une administration par voie systémique cible les cellules tumorales primaires ou métastasées.Mes travaux permettent de mettre en évidence que, bien que les cellules souches mésenchymateuses ne soientpas de bons vecteurs pour le diagnostic et pour véhiculer un agent vers la tumeur, elles permettent de normaliserla vascularisation tumorale et de réorganiser les flux sanguins au sein de la tumeur. Ceci présente un éventuelintérêt thérapeutique, bien que complexe à mettre en application, qui pourrait ouvrir la porte à un pré-traitement« normalisateur » de la vascularisation tumorale.L’étude sur les nanovecteurs aérosolisés montre qu’ils peuvent être utiles, non seulement pour le ciblage tumoralpassif mais également pour le ciblage actif lorsqu’ils sont greffés avec un anticorps monoclonal spécifique descellules tumorales puisqu’ils permettent de détecter des nodules tumoraux répartis dans les poumons. De plus, leCetuximab utilisé ici comme agent de ciblage acquiert des propriétés nouvelles lorsqu’il est présenté sur desnanoparticules et permettrait de diminuer la résistance des cellules tumorales au traitement.Enfin, la petite molécule synthsétique PoroCombo que nous développons à partir de nos travaux antérieurs sur levecteur RAFT-RGD semble être la plus appropriée des trois pour délivrer une drogue dans le cytoplasme descellules après injection par voie systémique. De plus, cette molécule présente une triple activité anti-tumoraleavec l’induction de la mort cellulaire ainsi qu’un effet anti-angiogénique et le possible déclenchement d’uneréaction immunitaire anti-tumorale.Les trois « biovecteurs » étudiés ouvrent la porte vers un grand nombre d’applications permettant d’améliorer laprise en charge des tumeurs. / A good tumor treatment relies on an early diagnosis and an efficient targeted therapy.Three theranostic tools are studied, each one having a different origin and different properties, in order to showtheir interest for tumor’s imaging and therapy.The first tool is a biologic one, human mesenchymal stem cells (MSC) having a natural tropism towardinflammatory and/or hypoxic sites, which should permit them to reach tumors.The second one is nanoparticles, functionnalized or not with an antibody targeting tumor cells, delivered by alung spray. By this method we develop a non-invasive tool to treat patients with a disseminated lung tumor.The last one is a synthetic small sized theranostic tool with a reproducible synthesis, which, after a systemicadministration, targets primary and metastatic tumor cells.By my work, I show that even if MSC are not good vectors for diagnosis and delivery of therapeutic agents tothe tumors’ sites, they normalize tumors’ vessels, improving blood flow inside the tumor. This property presentsa real therapeutic interest, by pre-treating tumors before using chemotherapy.The study of aerosolized nanovectors reveals their interest for passive tumor targeting and for an active onewhen grafted with a specific monoclonal antibody as they permit the detection of tumor nodules disseminated inthe lungs.More, the targeting agent Cetuximab acquires new properties when grafted on nanoparticles permitting todecrease tumor cells resistance to the treatment.Finally, the small synthetic molecule PoroCombo developed from our previous work on RAFT-RGD vectors,seems to be the most appropriated to deliver a molecule in the cell’s cytoplasm after a systemic administration.This molecule has three anti-tumor activities by inducing cell death, by inducing anti-angiogenic impact and bytriggering anti-tumor immune reaction.The three studied “biovectors” reveal large applications to improve tumors’ treatment.Key words:
8

Développement d’une thérapie ciblée anticancéreuse dirigée contre le couple SEMA3E/PLXND1 / Development of a targeted ant-cancer therapy against Sema3E/PlxnD1

Favrot, Clémentine 23 June 2017 (has links)
Les protéines Sémaphorines et leurs récepteurs Plexines jouent un rôle primordial dans le réseau de signalisation cellulaire. Initialement découvertes pour leur rôle dans le guidage axonal, il fut rapidement mis en lumière qu'elles étaient également impliquées dans le développement du système cardiovasculaire, dans la tumorigénèse et le fonctionnement du système immunitaire, démontrant les multiples facettes de ces protéines. Parmi ces couples de ligands et de récepteurs, la Sémaphorine 3E et son récepteur Plexine D1 représentent des cibles d'intérêt pour les thérapies anti-cancéreuses. La Sémaphorine 3E est surexprimée dans de nombreux cancers et son expression est corrélée à la dissémination métastatique et à la progression tumorale. Ces travaux de thèse ont donc consisté en la caractérisation de ce couple en temps que nouvelle cible anti-tumorale et le développement d'une thérapie ciblée qui a montré des effets prometteurs dans les études pré-cliniques en combinaison avec d'autres thérapies innovantes / The Semaphorin proteins and their receptors Plexins play a primordial role in the cell signaling network. Initially discovered for their role in axonal guidance, it was soon identified that they also are implied in cardiovascular system development, tumorigenesis and immune system functioning, demonstrating the multiple facets of these proteins. Among these pairs of ligands and receptors, Semaphorin 3E and its receptor Plexin D1 represent targets of interest for anticancer therapies. Semaphorin 3E is overexpressed in many cancers and its expression is correlated with metastatic dissemination and tumor progression. This work consisted in characterizing Sema3E/PlxnD1 as new anti-tumor target and developing a targeted therapy. Combination between this therapy and other innovative drugs provided promising results in preclinical studies
9

Interrogation de la plaque d'athérome par phage-­‐display in vivo : une approche pour un ciblage moléculaire à l'aide d'anticorps humains armés pour l'imagerie et la thérapie / Identification of new human antibodies homing to atherosclerotic lesions by in vivo phage display : an approach for molecular imaging and targeted therapy

Deramchia, Kamel 21 December 2010 (has links)
L’athérosclérose est une maladie inflammatoire complexe qui résulte dans la formation de plaques d’athérome à risque de rupture. Le concept récent que ce risque soit lié au contenu de la plaque et non à sa taille se traduit par un nouvel impératif dans le domaine de l’imagerie moléculaire et de la thérapie ciblée. Aujourd’hui l’avènement des approches protéomiques et de criblage à haut débit de banques combinatoires permet l’identification à la fois de nouvelles cibles et d’agents bioactifs. Notre objectif consiste à identifier in situ chez des modèles animaux malades, des fragments d’anticorps capables de cibler spécifiquement les plaques vulnérables d’athérome par phage display in vivo. Ces anticorps seront à la base de nouveaux formats moléculaires pour des études de diagnostic et thérapeutique. / Atheroclerosis is a chronic and progressive inflammatory artery disease. These arteries have morphologically raised lesions: the atherosclerotic plaque. The early atherogenesis is characterized by formation of a lipid-rich core constituted by lipid-laden macrophages. These changes can thin the fibrous cap and render the plaque susceptible to rupture and thrombosis, and eventually if the thrombus occludes the vessels to an acute myocardial infarction. So, there still remains a great need to develop novel diagnosis and therapeutic tools to assess these molecular changes. We have applied a novel in vivo selection scheme to select Antibody-ligands that selectively home into atherosclerotic lesions induced in animal models. Such tissue-specific homing ligands may lead to the characterization of new up-regulated lesion-associated markers and open the way to diagnostic and therapeutic strategies based on non-invasive molecular imaging and selective drug delivery for early lesion detection.
10

Synthèse de nanoparticules spécifiques pour le ciblage et l'imagerie de l'angiogenèse tumorale

Deshayes, Stéphanie 16 December 2009 (has links)
La croissance d’une tumeur requiert la formation de son propre réseau vasculaire par angiogenèse. Ce processus est orchestré par une multitude de médiateurs dont le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor) qui interagit avec des récepteurs surexprimés à la surface des cellules endothéliales des vaisseaux avoisinant la tumeur. Les thérapies ciblées anticancéreuses jouent sur cette surexpression pour concevoir de nouvelles molécules spécifiques de la zone tumorale. Un nouvel agent de ciblage a ainsi vu le jour au sein du laboratoire. Il s’agit d’un cyclopeptide de 17 acides aminés, nommé CBO-P11 qui présente une haute affinité pour les récepteurs du VEGF. Afin de prolonger le temps de circulation du peptide dans le sang, des nanoparticules de poly(fluorure de vinylidène) (PVDF), polymère biocompatible, ont été utilisées comme vecteur. Les nanoparticules ont tout d’abord été synthétisées par une polymérisation radicalaire en émulsion dans l’eau, puis radio-greffées avec de l’acide acrylique (AA) pour obtenir du PVDF-g-PAA, ce qui a permis par la suite de les fonctionnaliser avec le CBO-P11 et un agent d’imagerie par « click » chemistry via un bras espaceur de type oligo(éthylène glycol). Différents marqueurs ont été étudiés à savoir deux sondes fluorescentes pour l’imagerie optique et un agent de contraste pour l’imagerie par résonance magnétique à bas champ. Chaque étape de synthèse a été caractérisée par de nombreuses techniques telles que la diffusion statique et dynamique de la lumière, la diffusion de neutrons aux petits angles, la spectrométrie photoélectronique de rayons X, la spectrométrie infrarouge, la spectrométrie de fluorescence et la polarisation dynamique nucléaire. Des études in vitro sur des cellules endothéliales ont permis de montrer que les nanoparticules n’étaient pas cytotoxiques et que le CBO-P11 lié au vecteur conservait sa spécificité pour les récepteurs du VEGF. Ces outils multifonctionnels présentent un grand potentiel pour cibler et imager les zones tumorales. / Tumor growth requires the formation of its own vascular network by angiogenesis. This process is mediated through numerous factors including VEGF (Vascular Endothelial Growth Factor) which interacts with receptors overexpressed on endothelial cells of blood vessels neighboring tumor. Targeted anticancer therapies take advantage of this overexpression to design tumor-specific molecules. A new targeting agent, CBO-P11 was synthesized in the laboratory. It is a 17-mer cyclopeptide with a high affinity for VEGF receptors. In order to increase the blood circulation time of this peptide, nanoparticles of poly(vinylidene fluoride) (PVDF), biocompatible polymer, were used as carrier. Nanoparticles were synthesized by radical polymerization in aqueous emulsion, then radio-grafted with acrylic acid (AA) to obtain PVDF-g-PAA. Nanoparticles were functionalized with CBO-P11 and an imaging agent by “click” chemistry via an oligo(ethylene glycol)-like spacer arm. Different dyes were used: two fluorescent probes for optical imaging and a contrast agent for low-field magnetic resonance imaging. Each step of the nanoparticles preparation was monitored and successfully characterized by numerous techniques such as dynamic and static light scattering, small-angle neutron scattering, X-ray photoelectron spectroscopy, infrared spectroscopy, fluorescence spectroscopy and dynamic nuclear polarization. In vitro studies were performed on endothelial cells and have shown that nanoparticles were not cytotoxic and that CBO-P11 conjugated to nanoparticles kept its specificity for VEGF receptors. Those multifunctional tools offer a great potential to target and image tumor.

Page generated in 0.0736 seconds