• Refine Query
  • Source
  • Publication year
  • to
  • Language
  • 44
  • 26
  • 4
  • 3
  • 3
  • 1
  • 1
  • Tagged with
  • 87
  • 31
  • 16
  • 15
  • 15
  • 13
  • 12
  • 12
  • 11
  • 11
  • 11
  • 11
  • 10
  • 10
  • 9
  • About
  • The Global ETD Search service is a free service for researchers to find electronic theses and dissertations. This service is provided by the Networked Digital Library of Theses and Dissertations.
    Our metadata is collected from universities around the world. If you manage a university/consortium/country archive and want to be added, details can be found on the NDLTD website.
11

Gouvernement et genèse de la biopolitique chez Michel Foucault

Poulin, Étienne January 2007 (has links)
Mémoire numérisé par la Division de la gestion de documents et des archives de l'Université de Montréal
12

Le communisme, ou comment la production de la misère devient prolifération ontologique. Le devenir du travail dans les sociétés contemporaines

Bernier, Emilie 28 April 2014 (has links)
La thèse interroge le sens du travail, des origines de son institution dans la pensée politique moderne aux plus récentes transformations qui marquent le passage aux économies post-fordistes. La principale caractéristique que présentent ces dernières tient à leur intégration, au sein de la sphère productive, de toutes les activités de nature informationnelle, communicationnelle et affective, qui, traditionnellement, lui étaient demeurées extérieure. Cette opération est analysée grâce aux concepts de travail immatériel et de production biopolitique développés par les penseurs associés au mouvement opéraïste. Afin de sonder les conséquences de cette fusion de la production matérielle, éthique et juridique, la thèse sollicite l’éclairage de l’analyse marxienne de la valeur, qu’elle fait ensuite résonner avec la pensée de la technique que propose Heidegger, dans l’optique d’un dépassement de la métaphysique moderne du sujet, où, selon un diagnostic commun aux auteurs, se situe l’origine d’un asservissement du tout de la vie à un régime de production dévastateur – le nihilisme, ou la ruine de toutes les valeurs. S’appuyant sur une lecture contemporaine de Spinoza, notamment par Negri, cette critique de la métaphysique se révèle le geste initiateur d’un procès constitutif proprement politique. Enracinant plutôt le fondement de l’activité dans une ontologie de la finitude essentielle élaborée à la faveur d’une phénoménologie de la praxis collective, la thèse parcourt le chemin qui mène de l’explicitation du sens du travail comme usure du monde dans son ensemble, à l’anamnèse d’un usage intégral de la puissance productive, qui permet, dans les conditions actuelles de la production biopolitique, de déployer une imagination constitutive pour laquelle la notion d’utilité, au sens métaphysique, fournit un principe d’évaluation. Il s’agit d’apprécier, parmi les dynamiques tendancielles inhérentes aux formes de vie et de subjectivité engendrées dans la mobilisation incessante et irréversible qui nous affecte, l’imminence d’une réalisation du communisme dans la transvaluation de l’industrie en désœuvrement.
13

Luchas antineoliberales en America Latina e inmunizacion politica en Chile/Luttes anti néo-libérale en Amérique Latine et immunisation politique au Chili

Urrutia Fernandez, Miguel 06 July 2006 (has links)
El objeto de la tesis es el análisis de los límites y de las transgresiones de las luchas antineoliberales en América Latina y específicamente en Chile. Trabajamos sobre dos ejes cuyo punto en común es el modo de vida de la gente: el primer eje es el de la biopolítica según Foucault y el segundo, aquel de la micropolítica según Guattari y Deleuze. Esto implica voluntades subjetivas y conscientes, pero también una amplia combinación de elementos heterogéneos de la naturaleza, de la economía, de la tecnología,de la espiritualidad y de la cultura. El sujeto no preexiste a esta heterogeneidad de elementos, sino que es una parte integrante. El sujeto aparece cada vez que se combinan estos elementos heterogéneos de una nueva forma, esto porque decidir no es elegir entre altenativas dadas en la realidad, sino que introducir una fuga sin resultados conocidos. La decisión se relaciona con los deseos colectivos, como resultado de un inconciente colectivo que produce una realidad conectando -haciendo máquina- la mayor cantidad de elementos posibles. Entonces el sujeto es responsable de decidir sin garantías, pero considerándolo como la unidad mínima real. Se trata del AGENCIAMIENTO como lo denominan Guattari y Deleuze. / L'objet de la thèse c'est l'analyse des limites et des transgressions des luttes anti- néo libérales en Amérique latine et plus spécifiquement au Chili. Nous travaillons sur deux axes, ici, il est important de relever que ces deux axes ont un point commun : Ils sont tous relatifs au mode de vie des gens. • Le premier axe est celui de la biopolitique (selon Michel Foucault) • Le deuxiéme c'est celui de la micropolitique (selon Félix Guattari et Gilles Deleuze) Le premier axe a une particularité ; la bio-politique c'est la trame de notre travail. Par sa part la micropolitique, selon Felix Guattari et Gilles Deleuze, consiste en des pratiques via lesquelles les gens parviennent à vivre « à leur manière ». Ce qui implique non seulement des volontés subjectives et conscientes, mais aussi une combinaison beaucoup plus ample d'éléments hétérogènes de la nature, de la technologie, de l'économie, de la spiritualité et de la culture. Le sujet ne préexiste pas à cette hétérogénéité d'éléments, il en est une partie intégrante. Le sujet apparaît chaque fois qu'on décide de combiner ces éléments hétérogènes d'une nouvelle façon; vu que décider n'est pas choisir entre des alternatives déjà données dans la réalité mais bien d'y introduire une coupure intempestive, sans résultats pré connus. La décision équivaut ici aux désirs collectifs, les comprenant, non comme des fantasmes projetés par l'inconscient des masses, mais bien comme le résultat d'un inconscient collectif qui produit une réalité en connectant – faisant machine –la plus grande hétérogénéité d'éléments possible, comme le font les schizophrènes. Les fantasmes collectifs existent sans doute, mais ils ne sont pas l'expression du désir, mais bien une forme de réprimer les connexions qui réalisent le désir comme une machine collective de production. Donc, le sujet est responsable de décider sans garantie, mais le considérer pour cela comme l'unité minimale du réel, c'est l'abstraire de la réalité plus vaste qui le compose. L'unité minimale de l'analyse réelle est constituée par les combinaisons d'éléments hétérogènes. C'est l'agencement, comme l'appellent Félix Guattari et Gilles Deleuze.
14

Act Up-Paris : analyse d'une militance / Act Up-Paris : analysis of an activism

Bonnet, Vincent 10 January 2011 (has links)
Historiquement, l'apparition du sida a opéré des branchements inédits entre l'intime et lepolitique. Investiguer les motivations des militants d'Act Up-Paris, association de lutte contrele sida « issue de la communauté homosexuelle », leurs façons d'user de la mort dans lavisibilisation du combat ou les artifices inventés pour maintenir « vive et inspirée » l'identitédu groupe jette un éclairage particulier sur ce qu'on peut entendre par empowerment, entre unrapport récalcitrant aux savoirs constitués de la science et de la médecine et uneexpérimentation autour du commun, comme ce qui fonde et ce que vise tout à la fois l'actionpolitique. / Historically, the emergence of AIDS operated unprecedented connections between theintimate and the political. Investigating the motivations of the activists of the « born of thegay community » anti-AIDS association Act Up-Paris, their ways to make use of death in aneffort to make their fight visible or the artifices devised in order to maintain « the livelinessand inspirational force » of the group's identity sheds a peculiar light on what empowermentcould mean, somewhere between a reluctant relationship with science and medicines'spowers-that-be and an experimentation around the community, envisioned as both theground and the aim of political action.
15

Le communisme, ou comment la production de la misère devient prolifération ontologique. Le devenir du travail dans les sociétés contemporaines

Bernier, Emilie January 2014 (has links)
La thèse interroge le sens du travail, des origines de son institution dans la pensée politique moderne aux plus récentes transformations qui marquent le passage aux économies post-fordistes. La principale caractéristique que présentent ces dernières tient à leur intégration, au sein de la sphère productive, de toutes les activités de nature informationnelle, communicationnelle et affective, qui, traditionnellement, lui étaient demeurées extérieure. Cette opération est analysée grâce aux concepts de travail immatériel et de production biopolitique développés par les penseurs associés au mouvement opéraïste. Afin de sonder les conséquences de cette fusion de la production matérielle, éthique et juridique, la thèse sollicite l’éclairage de l’analyse marxienne de la valeur, qu’elle fait ensuite résonner avec la pensée de la technique que propose Heidegger, dans l’optique d’un dépassement de la métaphysique moderne du sujet, où, selon un diagnostic commun aux auteurs, se situe l’origine d’un asservissement du tout de la vie à un régime de production dévastateur – le nihilisme, ou la ruine de toutes les valeurs. S’appuyant sur une lecture contemporaine de Spinoza, notamment par Negri, cette critique de la métaphysique se révèle le geste initiateur d’un procès constitutif proprement politique. Enracinant plutôt le fondement de l’activité dans une ontologie de la finitude essentielle élaborée à la faveur d’une phénoménologie de la praxis collective, la thèse parcourt le chemin qui mène de l’explicitation du sens du travail comme usure du monde dans son ensemble, à l’anamnèse d’un usage intégral de la puissance productive, qui permet, dans les conditions actuelles de la production biopolitique, de déployer une imagination constitutive pour laquelle la notion d’utilité, au sens métaphysique, fournit un principe d’évaluation. Il s’agit d’apprécier, parmi les dynamiques tendancielles inhérentes aux formes de vie et de subjectivité engendrées dans la mobilisation incessante et irréversible qui nous affecte, l’imminence d’une réalisation du communisme dans la transvaluation de l’industrie en désœuvrement.
16

Communication publique et formes de gouvernabilité contemporaines de l'Etat : le cas de l'homosexualité dans les campagnes de prévention du sida en France (1987-2007) / "Public communication" modern gouvernabilty : the case of homosexuality in french government AIDS campaigns (1987-2007)

Oliveira, Jean-Philippe de 27 September 2012 (has links)
Cette thèse traite de la communication publique en s’appuyant sur le cas des campagnes de prévention du sida en France et plus particulièrement sur les enjeux liés à la mise en scène des homosexuels dans les campagnes dites « grand public ». La communication publique est appréhendée comme un instrument politique participant à la diffusion et à l’acceptation de nouvelles normes sociales, liées dans notre présent travail au dispositif de sexualité. La thèse s’attache ainsi à démontrer que la mise en scène des homosexuels répond au moins autant à une stratégie de légitimation en faveur des homosexuels par l’Etat qu’à des objectifs de santé publique. Elle analyse également l’acquisition de la légitimité de l’Etat à communiquer sur le thème de la sexualité de 1987 à 2007 ; légitimité qui s’appuie sur la dimension biopolitique du pouvoir. Enfin, la thèse soulève des questionnements liés à la médiation entre l’Etat et les citoyens. Elle présente les rapports de force entre associations et pouvoirs publics ; l’intégration de ces premières dans les mécanismes de décision et l’affaiblissement de la dimension politique de ce que nous avons analysé comme un espace public sociétal lié à la lutte contre le sida. Les résultats présentés s’appuient sur une analyse des campagnes diffusées en France par l’Etat de 1987 à 2007 ; un corpus de documents (plans nationaux de lutte contre le sida ; discours de ministres ; dossiers de presse liés aux campagnes) et des entretiens semi-directifs menés avec des acteurs clefs de la prévention du sida. / In France, professional, institutional and political actors are tending to present "public communication" as a neutral and objective State service, which serves general interest. Our approach of the subject is going beyond this normative definition by explaining that "public communication" remains a State communication above all, which is helping to manage social norms. In other terms, "public communication" is an instrument of "social management", which allows the State to interfere in privacy by acting on the norms. We chose the case of messages towards homosexual in the Government's AIDS campaign, as they highlighted relations between power and sexual norms. In fact, by analyzing the social context in a long time, "public communication" in AIDS prevention proved to be more related to the management by the Government of the homosexual issue than public health issue . Our work is presenting how "public communication" accompanied the construction of State legitimacy about homosexual issue.
17

De Husserl à Foucault : un parcours biopolitique à partir de l'impensé merleau-pontyen / From Husserl to Foucault : a way into Merleau-Pontian Biopolitics / Da Husserl a Foucault : un cammino biopolitico a partire dalle consegne di Merleau-Ponty

Spina, Marco 03 April 2015 (has links)
Notre thèse présente le résultat de l’étude de quelques aspects de la phénoménologie, interprétés à travers l’œuvre de Merleau-Ponty servant de clef de lecture pour comprendre l’actuel développement biopolitique. L’étude est dirigée par la conviction selon laquelle, si chaque époque a sa préoccupation dominante propre, au cours des quarante dernières années l’irruption de la « vie », du bios, comme problème est venue agiter notre présent, devenant de plus en plus l’objet d’un savoir ample et précis. Cet aspect qui est devenu typique de notre époque est aujourd’hui communément désigné sous le nom de « biopolitique ». Toutefois, bien qu’il soit devenu central dans la réflexion contemporaine, la variété des acceptions conférées au terme « biopolitique » font émerger le fait qu’aucune unité de signification ne correspond à cette notion. C’est là le point de départ de notre travail, au croisement de la phénoménologie et de la biopolitique. Que signifie « vie » ? A quelles conditions serions-nous aptes à parler de « corps vivant » ? Qu’est-ce qui permet la naissance d’une « communauté » ? Voici quelques-unes des questions implicites qu’une lecture phénoménologique de la biopolitique devrait poser, en indiquant ce sans quoi cela n’aurait aucun sens de parler de vie, de corps, de communauté. / This dissertation investigates certain aspects of phenomenology from the point of view of Merleau-Ponty’s work, taken as a key to understand the current development in biopolitics. The investigation is guided by the following conviction: if it is true that each epoch has its dominant concern, then, over the past four decades, “life,” bios, has shaken our present, becoming the subject of an increasingly extensive and detailed knowledge. This character of our epoch has become known as “biopolitics.” Though crucial to contemporary thought, the variety of meanings conferred to the term “biopolitics” shows that it is not a unified notion. Here begins the present investigation, at intersection of phenomenology and biopolitics. What does “life” mean? In what ways are we willing to talk about a “lived body?” What generates a community? These are the questions that a phenomenological reading of biopolitics must ask, indicating that without which it would have no sense to talk about life, body, and community.
18

Vida nua: biopolítica na gestão da população de rua / Bare life: biopolitics in the management on homeless population

Barbosa, Aline Ramos [UNESP] 17 August 2017 (has links)
Submitted by ALINE RAMOS BARBOSA null (alinerbarbosa@gmail.com) on 2017-09-18T14:36:52Z No. of bitstreams: 1 Tese Aline R. Barbosa - arquivamento.pdf: 1801294 bytes, checksum: e24a246a4accfed6195d6eaf7cbff8af (MD5) / Approved for entry into archive by Monique Sasaki (sayumi_sasaki@hotmail.com) on 2017-09-19T19:50:21Z (GMT) No. of bitstreams: 1 barbosa_ar_dr_mar.pdf: 1801294 bytes, checksum: e24a246a4accfed6195d6eaf7cbff8af (MD5) / Made available in DSpace on 2017-09-19T19:50:21Z (GMT). No. of bitstreams: 1 barbosa_ar_dr_mar.pdf: 1801294 bytes, checksum: e24a246a4accfed6195d6eaf7cbff8af (MD5) Previous issue date: 2017-08-17 / Coordenação de Aperfeiçoamento de Pessoal de Nível Superior (CAPES) / Cette thèse analyse l’accueil intersectoriel (Santé et Assistance Sociale) destiné à la population sans domicile fixe (SDF) d’une commune moyenne de l’intérieur de l’État de São Paulo. Pour ce faire, on a réalisé une recherche sur le terrain dans l’équipement public nommé Casa Transitória « Adélia Portella Volpe » (Maison Transitoire « Adélia Portella Volpe ») et dans le réseau d’accueil intersectoriel de la population sans domicile fixe, dans la ville de Jaboticabal – SP. À partir des conceptions de biopolitique, de thanatopolitique et de vie nue, cette thèse analyse la gestion actuelle de cette population. Pour ce faire, on répertorie les données de la recherche sur le terrain, de l’analyse documentaire et du contexte de la guerre aux drogues, mis en évidence par le Programa Crack – é preciso vencer (Programme Crack – il faut vaincre), qui articule les domaines de la Santé, de l’Assistance Sociale et de la Sécurité Publique dans le plan national. Ainsi, l’argumentation de la thèse se structure selon deux perspectives d’analyse : a. une première plus « positive » des politiques publiques, qui les prend au sérieux et décrit leurs caractéristiques, leurs impasses et leurs limitations, c’est-à-dire, une analyse de ce que j’ai nommé « politiques de gouvernement » ; b. une seconde analyse, plus pessimiste, qui fait la critique des limites de l’État dans sa relation avec la population. Alors, on présente l’analyse du dispositif de gestion en marge de l’État et, ainsi, on travaille avec l’idée de « politiques d’État». Ces deux perspectives, quoique distinctes, font partie d’une même analyse. Et, dans n’importe laquelle de ces perspectives, les politiques publiques destinées à la population sans domicile fixe n’atteignent pas les buts qu’elles se proposent, à l’exception de celui du contrôle de cette population, ce qui renforce le dispositif et ne l’émancipe aucunement. / Esta tese analisa o acolhimento intersetorial (Saúde e Assistência Social) para a população em situação de rua de um município de médio porte do interior paulista. Para tal intento, foi realizada uma pesquisa de campo no equipamento público denominado Casa Transitória “Adélia Portella Volpe” e na rede de acolhimento intersetorial da população em situação de rua, em Jaboticabal-SP. A partir das concepções de biopolítica, tanatopolítica e vida nua, esta tese analisa a gestão atual da população de rua. Para isso, são elencados os dados da pesquisa de campo, a análise documental e o contexto de guerra às drogas, evidenciado pelo Programa Crack – é preciso vencer, que articula Saúde, Assistência Social e Segurança Pública no plano nacional. Desta forma, a argumentação da tese se estrutura em duas perspectivas de análise: a. uma primeira mais “positiva” das políticas públicas, que as leva a sério e descreve suas características, impasses e limitações. Ou seja, uma análise do que denominei “políticas de governo”; b. uma segunda análise, mais pessimista, que faz a crítica do próprio limite do Estado em sua relação com a população. Então, apresenta a análise do dispositivo de gestão nas margens do Estado. E, desta forma, trabalha com a ideia de “políticas de Estado”. Ambas perspectivas, embora distintas, fazem parte de uma mesma análise. E, em qualquer uma das duas perspectivas, as políticas públicas destinadas para população em situação de rua não dão conta do que se propõem. A não ser o controle desta população, que reforça o dispositivo e em nada emancipa. / This thesis analyses the intersectorial host institution (health and social assistance) for homeless population in a small town located near São Paulo. For this purpose, a field research was carried out on the public equipment called Casa Transitória (Halfway House) “AdéliaPortela Volpe” and on the intersectorial network of homeless people, in Jaboticabal-SP. From the conceptions of biopolitics, thanatopolitics and bare life, this thesis analyses the current management about homeless population. In this regard, it listed the field research data, documentary analysis and the war on drugs context, indicated by the Programa Crack – é preciso vencer (Crack Program – It needs overcome), that articulates Health, Social Assistance and Public Security at national level. Thus, the argument of the thesis has two perspectives: a. the first one is more “positive” about public policy, which understand seriously and describe its characteristics, problems and restrictions. In other words, an analysis I named “government policies”; b. the second, a more pessimist analysis, criticizes the limits of State in its relationship with the population. So, it presents an analysis of management device in the margins of the State. Both perspectives, although different, are part of the same investigation. And, both perspectives the public polices intended to homeless population does not get effective results. Except for the control of this population, which reinforce the device and does not emancipate anybody.
19

Gouvernement et genèse de la biopolitique chez Michel Foucault

Poulin, Étienne January 2007 (has links)
Mémoire numérisé par la Division de la gestion de documents et des archives de l'Université de Montréal.
20

[en] ABOUT GROUND AND GATES: THE CULTURAL OCCUPATION OF A PSYCHIATRIC INSTITUTE AND THE RELATIONS BETWEEN ART, POLITICS AND SPACE IN THE CONTEMPORARY / [pt] DE CHÃO E PORTÕES: A OCUPAÇÃO CULTURAL DE UM INSTITUTO PSIQUIÁTRICO E AS RELAÇÕES ENTRE ARTE, POLÍTICA E ESPAÇO NO CONTEMPORÂNEO

GUILHERME NEVES GONCALVES 15 January 2018 (has links)
[pt] A tese discute a questão das ocupações culturais a partir de uma reflexão sobre a experiência do Hotel Spa da Loucura, que consistiu na ocupação de um hospital psiquiátrico localizado no Instituto Municipal Nise da Silveira, entre os anos de 2012 e 2016. Considero ocupações culturais as estratégias de produção e ressignificação de espaços através da presença coletiva e de práticas significativas, ou seja, práticas que incidem sobre os usos e a relação simbólica dos espaços com as formas de vida. A ocupação do Hotel Spa da Loucura, da qual participaram coletivos culturais, artistas, pesquisadores, profissionais e usuários da rede de saúde mental, figura como um caso interessante no âmbito das práticas espaciais, na medida em que transformou dois andares de um hospital psiquiátrico em funcionamento em um espaço de produção artística e cultural, frequentado por uma ampla rede de atores sociais. Por mobilizar questões ligadas ao campo dos movimentos sociais, em especial o Movimento da Luta Antimanicomial, e processos relacionados ao campo das artes e da produção cultural, a ocupação constitui um terreno de análise revelador das interseções entre cultura e política nas formas contemporâneas de ação coletiva. A hipótese aqui abordada é a de que está em curso uma intensa aproximação entre as esferas política e da produção simbólica, marcada tanto pela politização da arte quanto pelo entrelaçamento entre ação política e performance cultural. Este processo está relacionado aos modos pelos quais, no contexto do biopoder, a disputa política tornou-se indissociável do que Arjun Appadurai chama de obra da imaginação. A questão das ocupações culturais, aqui discutida à luz do conceito de heterotopia desenvolvido por autores como Foucault e Hetherington, sinaliza para uma nova consideração da dimensão do espaço como eixo de agenciamentos e de construção de outras formas de vida. / [en] The present thesis discusses the subject of cultural occupations based on a reflection regarding the experience of the Spa Hotel of Madness, which consisted in the occupation of a psychiatric hospital located in the Municipal Institute Nise da Silveira between the years of 2012 and 2016. The research considers occupations as the strategies of production and re-signification of spaces through collective presence and meaningful practices, that is, practices that focus on the uses and the symbolic relationship of spaces with life forms. The occupation of the Spa Hotel of Madness, attended by cultural collectives, artists, researchers, professionals and users of the mental health network, figures as an interesting case of spatial practices as it transformed two floors of a functioning psychiatric hospital in a space of artistic and cultural production that embraces a wide network of social actors. By mobilizing issues related to the field of social movements, especially the Anti Mental Health Institution s Movement, and processes related to the field of arts and cultural production, occupation is a field of analysis that reveals the intersections between culture and politics in contemporary forms of collective action. The hypothesis discussed here is that an intense approximation is taking place between the political and symbolic production spheres, marked by both the politicization of art and the interplay between political action and cultural performance. In the context of biopower, this process is related to the ways in which the political dispute became inseparable from what Arjun Appadurai calls the work of the imagination. The question of cultural occupations, discussed here in the light of the concept of heterotopia developed by authors such as Foucault and Hetherington, points to a new consideration of the dimension of space as the axis of agency and the construction of other life forms.

Page generated in 0.0464 seconds